Culture

Disparition de René Vautier, cinéaste anticolonialiste français

René Vautier
René Vautier DR

René Vautier, cinéaste français engagé et anticolonialiste, réalisateur notamment du film sur la guerre d'Algérie Avoir 20 ans dans les Aurès, est mort dimanche 4 janvier 2015 à l'âge de 86 ans, a-t-on appris auprès de sa famille.

Publicité

Prix de la critique internationale à Cannes en 72, « Avoir vingt ans dans les Aurès » est l'oeuvre la plus connue de René Vautier. Fiction inspirée de témoignages réels, le film témoigne de l'état d'esprit des jeunes appelés, de ceux qui gardent un horrible souvenir de ce qu'on les contraints à faire en Algérie. Mais René Vautier avait déjà filmé la guerre d'Algérie aux côtés des indépendantistes. Une Nation l'Algérie lui vaut par exemple en 1954 des poursuites pour atteinte à la sécurité de l'Etat en France.

Et ce n'est qu'un épisode de sa vie mouvementée. Entré dans la Résistance en Bretagne, René Vautier n'a que 16 ans quand la Seconde Guerre mondiale se termine. Je ne voulais plus jamais tuer personne, confiait le réalisateur sur RFI. Il entreprend alors des études de cinéma à Paris et c'est caméra au poing qu'il continuera de lutter. « Je raconte ce que je vois », disait-il.

Afrique 50, son premier court métrage, sur les conditions de vie des paysans en Afrique de l'Ouest lui vaut une condamnation à un an de prison et sera censuré. C'est devenu le premier film anticolonialiste du cinéma français. Lutte contre le colonialisme et la guerre d'Algérie, contre le capitalisme, l'apartheid en Afrique du Sud, le racisme et l'extrême-droite en France, René Vautier aura été de tous les combats mais la diffusion de son œuvre reste confidentielle.

Cinéma d'aujourd'hui, cinéma sans frontières

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail