Accéder au contenu principal
Culture

Le monde extraordinaire de David Bowie

Photographie pour la couverture de l'album «Aladdin Sane», 1973.
Photographie pour la couverture de l'album «Aladdin Sane», 1973. © Duffy Archive & The David Bowie Archive
4 mn

Présentée à Paris à la Philharmonie, l'exposition David Bowie is se déroule du 3 mars au 31 mai 2015. Cet événement culturel majeur de ce début d'année rend compte de l'impressionnante carrière de cet artiste anglais qui marque profondément l'histoire de la pop music.

Publicité

Le costume est étrange : noir, brillant, une combinaison avec un pantalon disproportionné, dont les formes arrondies signent une harmonie innovante. Ainsi débute la fameuse exposition David Bowie is qui a lieu du 3 mars au 31 mai à Paris dans une salle nouvellement aménagée au rez-de-chaussée du bâtiment futuriste de la Philharmonie de Paris.

Cette exposition fut tout d'abord conçue pour le Victoria & Albert Museum à Londres et ouverte au printemps 2013. Elle rencontra un immense succès et fait aujourd'hui le tour du monde. Ce fameux costume de scène dessiné par Kansai Yamamoto pour le Aladdin Sane Tour fait partie de la collection extrêmement complète et éclectique mise à disposition par l'artiste lui-même.

La star planétaire exposée

David Bowie exposé ? Sa vie, son œuvre, son talent, son excentricité, sa créativité, ses rencontres, ses différents personnages/rôles, ses excès aussi, l'ensemble vaut le coup d'être rappelé, montré, voire découvert. Car David Bowie, même s'il est beaucoup moins présent dans le paysage musical mondial depuis une décennie, n'en finit pas d'enthousiasmer les foules, d'influencer les artistes de tous horizons, de marquer son temps, de lancer des modes...  

L'exposition présente, grâce à des salles thématiques que l'on traverse un casque vissé sur les oreilles (musiques et interviews s'enchaînent au fur et à mesure que l'on bouge dans l'espace sans rien avoir à commander), le monde extraordinaire de cet Anglais né en 1947 à Brixton et devenu star planétaire.

Parmi les pièces exposées, des costumes bien sûr : des plus délirants (à voir absolument : la vidéo du Saturday Night Show en 79 avec dans les chœurs, Klaus Nomi) aux plus sobres (années berlinoises), des affiches en grand nombre, des livres, des instruments de musique, des photos, des manuscrits de chanson, des scrapbook de fan, des notes d'enregistrement, des plateform boots (!) indispensables pour accompagner ses tenues glam, une cuillère à cocaïne, et même les clés de l'appartement qu'il partageait avec Iggy Pop à Berlin.

Cette somme d'objets très bien mise en scène dans les différentes salles a été amassée et conservée à partir du milieu des années 60 par David Bowie lui-même, comme s'il imaginait déjà à cette époque, marquer l'histoire de la pop music et devoir un jour permettre au public de regarder en arrière le chemin parcouru. Comme si un jour, il pouvait faire l'objet d'une curiosité et d'un intérêt particulier.

Intelligence et créativité

Cette exposition extrêmement riche rend compte avec intelligence de la créativité extraordinaire de l'artiste, mais aussi de sa présence au monde. En effet, depuis son premier succès en 1969 avec Space Oddity, David Bowie n'a eu de cesse de proposer un univers personnel et magique servi par une présence scénique incroyable, se renouvelant sans cesse au fur et à mesure de ses recherches artistiques. Son très grand intérêt pour tous les arts, peinture, littérature, cinéma, théâtre, ont nourri très largement ses 27 albums studio et quelque 150 lives, singles et vidéos.

Mais cela n'a pas empêché cet artiste au parcours hors norme de s'impliquer dans toutes les composantes de son métier, travaillant avec des musiciens, cela va de soi, des producteurs (sa collaboration avec Tony Visconti fut essentielle), mais aussi des graphistes, des couturiers, des metteurs en scène, etc. Il fut l'un des premiers à comprendre l'importance majeure de la vidéo et plus précisément des clips, au moment même où la chaîne américaine MTV prenait son envol au début des années 1980. On se souvient du clip Ashes to Ashes où David Bowie revêtait les habits de Pierrot que l'on peut voir aussi dans cette exposition. David Bowie is, David Bowie est. Et le sera sans doute longtemps.

► Exposition David Bowie is, à la Philharmonie de Paris du 3 mars au 31 mai 2015.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.