Accéder au contenu principal
RFI / Ça va, ça va le monde!

RFI à Avignon: «À la guerre comme à la Gameboy» d’Edouard Elvis Bvouma

Edouard Elvis Bvouma sera à l'honneur le 16 juillet 2016 à Avignon avec son texte «À la guerre comme à la Gameboy», dans le cadre de «Ça va, ça va le monde!», organisé par RFI.
Edouard Elvis Bvouma sera à l'honneur le 16 juillet 2016 à Avignon avec son texte «À la guerre comme à la Gameboy», dans le cadre de «Ça va, ça va le monde!», organisé par RFI. Pascal Gély / RFI
Texte par : RFI Suivre
6 mn

Une vie après la guerre. L’auteur camerounais Edouard Elvis Bvouma présente au Festival d’Avignon À la guerre comme à la Gameboy. La lecture, interprétée par Samuel Padula, a lieu ce samedi 16 juillet à 11h30 dans le cadre du cycle « Ça va, ça va le monde ! », organisé par RFI, jusqu’au 20 juillet dans le jardin de la rue Mons. Entrée libre.

Publicité

À la guerre comme à la Gameboy : le Caporal Boy Killer se réveille et apprend par la radio que la guerre est finie. Tous ses partenaires de combat ont déserté le camp dans la nuit ; il ne reste que lui, sa kalach' et la jeune fille étalée dans les herbes. Pour la décider à le suivre, il lui raconte sa vie, cette vie qui pour lui n’est que jeu vidéo ou jeu tout court, où chacun est un personnage de film ou de BD.

Au fil du discours de cet enfant prolixe qui parle comme il tire, on comprend comment l’enfant qui, quelques années auparavant, dévorait des bandes dessinées à longueur de journées dans une petite famille paisible, a mué en redoutable « Révolo ».

Auteur, metteur en scène et comédien, Edouard Elvis Bvouma est né à Kribi au Cameroun. Ses textes ont été créés au Cameroun et en Afrique et il a fait de nombreuses résidences en France, notamment au Tarmac à Paris. Parmi ses différents textes : Black-Neige et les sept nègres,  Petit à petit l’oiseau perd son nid, Le Deal des Leaders, L’abominable homme des rêves, ou encore un roman L’épreuve par neuf. 

Co-fondateur de la compagnie Zouria Théâtre, il organise au Cameroun une biennale d’écriture intitulée CONTEXTHEATRAL (Chantier contemporain du texte théâtral). Il est lauréat 2016 du prix « Inédits d'Afrique et Outremer » avec ce texte.

SAMEDI 16 JUILLET A 11h30 au Festival d’Avignon :
À LA GUERRE COMME À LA GAMEBOY, de Edouard Elvis Bvouma (Cameroun)
Metteur en scène : Armel Roussel, assisté de Julien Jaillot et accompagné de Pierre Alexandre Lampert pour la création son. Lu par Samuel Padolus, avec la participation de Aminata Abdoulaye Hama.

À la guerre comme à la Gameboy. Texte à paraitre à  l’automne chez Lansman.

► Ça va, ça va le monde !, du 15 au 20 juillet, de 11h30 à 12h30, dans le Jardin de la rue de Mons à Avignon. Un cycle de lecture coordonné par Pascal Paradou, dirigé et mis en scène par Armel Roussel, assisté de Julien Jaillot et accompagné de Pierre Alexandre Lampert pour la création son. Une coproduction du festival d’Avignon, RFI, Armel Roussel / [e]utopia3 (soutenu par WBI et FEEIG). Avec le soutien de la SACD dans le cadre de son action culturelle radiophonique. Entrée libre.

Toutes ces lectures seront ensuite diffusées sur rfi.fr et sur les antennes de RFI à partir du dimanche 24 juillet. Quand les feux d’Avignon s’éteindront, le festival continuera sur les ondes, pour faire vivre ces théâtres du monde !

VENDREDI 15 JUILLET 2016 :
TAIS-TOI ET CREUSE, de Hala Moughanie (Liban, Prix RFI-Théâtre 2015)
Metteur en scène : Armel Roussel, assisté de Julien Jaillot et accompagné de Pierre Alexandre Lampert pour la création son. Lu par Clémentine Célarié, François Clavier, Pierre Verplancken, Jean-Benoît Ugeux et Vincent Lecuyer. Diffusion sur l’antenne de RFI : dimanche 24 juillet à 12h10.

SAMEDI 16 JUILLET :
À LA GUERRE COMME À LA GAMEBOY, de Edouard Elvis Bvouma (Cameroun)
Metteur en scène : Armel Roussel, assisté de Julien Jaillot et accompagné de Pierre Alexandre Lampert pour la création son. Lu par Samuel Padolus, avec la participation de Aminata Abdoulaye Hama. Diffusion sur l’antenne de RFI : dimanche 31 juillet à 12h10.

DIMANCHE 17 JUILLET :
PARFOIS LE VIDE, de Raharimanana (Madagascar)
Metteur en scène : Armel Roussel, assisté de Julien Jaillot et accompagné de Pierre Alexandre Lampert pour la création son. Lu par l’auteur, accompagné de Tao Ravao (Kabos, Valiha…), Jean-Christophe Feldhandler (percussions) et Géraldine Keller (chant). Diffusion sur l’antenne de RFI : dimanche 7 août à 12h10.

LUNDI 18 JUILLET :
E-PASSEUR.COM, de Sedef Ecer (Turquie)
Metteur en scène : Armel Roussel, assisté de Julien Jaillot et accompagné de Pierre Alexandre Lampert pour la création son. Lu par Karim Barras, Romain Cinter, Florence Minder et Pierre-Alexandre Lampert (collaborateur sonore). Diffusion sur l’antenne de RFI : dimanche 14 août à 12h10.

MARDI 19 JUILLET :
SI TU SORS JE SORS, de Gustave Akakpo, co-écrit avec Marc Agbedjidji (Togo). Sur une proposition du Festival Les Francophonies en Limousin.
Metteur en scène : Armel Roussel, assisté de Julien Jaillot et accompagné de Pierre Alexandre Lampert pour la création son. Lu par Aminata Abdoulaye, Marc Agbedjidji, François Ebouélé et Sophie Sénécaut. Diffusion sur l’antenne de RFI : dimanche 21 août à 12h10.

MERCREDI 20 JUILLET :
SANK OU LA PATIENCE DES MORTS, d’Aristide Tarnagda (Burkina Faso)
Metteur en scène : Armel Roussel, assisté de Julien Jaillot et accompagné de Pierre Alexandre Lampert pour la création son. Lu par Karim Barras, Annette Gatta, Denis Mpunga, Sophie Sénécaut et Marc Zinga. Diffusion sur l’antenne de RFI : dimanche 28 août à 12h10.

► En attendant les lectures au Festival d’Avignon, du 15 au 20 juillet 2016, voici le lien pour (re)vivre les lectures des éditions précédentes => Ça va, ça va, le monde !.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.