Accéder au contenu principal
Culture / Icom / Mali

Icom: la liste rouge ouest-africaine des biens culturels en péril

Manuscrit en parchemin, Tombouctou, XIIIe – XVIIe s. ap. J.-C., 26,5 x 41 cm.
Manuscrit en parchemin, Tombouctou, XIIIe – XVIIe s. ap. J.-C., 26,5 x 41 cm. © Musée national du Mali. Avec l’aimable autorisation de l’ICOM
3 mn

Ce vendredi 16 décembre sera dévoilée au musée national de Bamako la liste ouest-africaine des biens culturels en péril et notamment la liste baptisée « Urgence Mali ». C'est une initiative du Conseil international des musées (Icom) dont l'une des missions essentielles est de lutter contre le trafic illicite d'objets d'art. Il s'agit de distribuer aux polices et aux douanes du monde entier des listes types d'objets protégés. Afin que les autorités puissent agir en cas de soupçon de trafic.

Publicité

Manuscrits de Tombouctou, vases funéraires nigériens, têtes ifé en laiton, tous les objets d'art ne sont pas vendables. Certains sont protégés par les lois nationales. Ce sont souvent des objets anciens et ce sont justement ceux-là que les collectionneurs recherchent. Un trafic extrêmement difficile à endiguer d'autant que les douaniers et les policiers ne savent pas toujours distinguer un objet dont le commerce est autorisé d'un objet interdit à la vente.

Icom : 16 listes rouges concernant 25 pays

C'est pour leur faciliter la tâche que l'Icom édite depuis l’an 2000 des listes d'objets. Non pas des listes d'objets volés ou pillés, mais des listes types répertoriant les genres et les catégories. Si un douanier trouve par exemple une statuette dans un sac, il peut consulter la liste de l'Icom et en cas de doute le saisir et demander une expertise. L'Icom dispose déjà de 16 listes rouges concernant 25 pays.

Une section « Urgence Mali »

La première liste d'objets d'art africains publiée en 2000 a permis par exemple de récupérer en douane 600 statuettes nigériennes. En 2011, la liste afghane a conduit à la saisie de près de 8 000 objets pillés durant la guerre. La liste ouest-africaine dévoilée ce matin à Bamako comporte une section « Urgence Mali », en raison du risque important de vol d'objets et de manuscrits suite à la crise de 2012. 

Casque en bronze, culture Sénoufo, Tiebissou, antérieur au XVIIe s. ap. J.-C., 12 x 19,4 cm.
Casque en bronze, culture Sénoufo, Tiebissou, antérieur au XVIIe s. ap. J.-C., 12 x 19,4 cm. © Collections du Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire / Icom

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.