Fespaco 2017 / Burkina Faso / Cinéma

[Photos] Retour en images sur le Fespaco 2017

Abdoulaye Nikiema, 22 ans, normalement électricien dans le bâtiment, s’est déguisé dans les couleurs du Fespaco pour arpenter les rues d’Ouagadougou « pour faire plaisir aux festivaliers ».
Abdoulaye Nikiema, 22 ans, normalement électricien dans le bâtiment, s’est déguisé dans les couleurs du Fespaco pour arpenter les rues d’Ouagadougou « pour faire plaisir aux festivaliers ». Siegfried Forster / RFI

Quelle image restera après la 25e édition du Festival panafricain du cinéma africain au Burkina Faso ? Celle du vainqueur Alain Gomis, entré dans l’histoire du cinéma africain avec un deuxième Étalon d’or de Yennenga remporté avec « Félicité » ? Ou plutôt les scènes de cinéastes et spectateurs venus de tout le continent africain et qui ont fait vibrer les salles et les rues d’Ouagadougou entre le 25 février et le 4 mars ? Retour en images sur un Fespaco riche en émotions. Un festival aussi marqué par la violence à l’écran que par l’enthousiasme de très nombreux spectateurs dans les salles et les mesures de sécurité dans la ville et les cinémas.