Accéder au contenu principal
ONU

ONU: une résolution pour protéger le patrimoine culturel dans les conflits armés

Char russe au milieu des ruines de Palmyre, le 4 mars 2017.
Char russe au milieu des ruines de Palmyre, le 4 mars 2017. REUTERS/Omar Sanadiki
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Conseil de sécurité de l'ONU a voté à l'unanimité ce vendredi 24 mars une résolution visant à protéger le patrimoine culturel dans les conflits armés. C'est la première fois qu'un texte va aussi loin en assimilant la destruction du patrimoine à un crime de guerre. La ministre de la Culture Audrey Azoulay avait fait le déplacement à New York pour présenter cette résolution portée par la France et l'Italie.

Publicité

Avec notre correspondante à New-York, Marie Bourreau

La cité antique de Palmyre en Syrie, les mausolées de Tombouctou au Mali, les bouddhas de Bamyan en Afghanistan, les exemples de saccages du patrimoine mondial ne manquent pas. Un « nettoyage culturel », pour reprendre les mots de la directrice de l'Unesco Irina Bokova, qui montre combien la destruction du patrimoine est devenue une tactique de guerre. C'est, pour Audrey Azoulay, tout le sens de cette résolution visant à protéger le patrimoine culturel dans les conflits armés.

« C'est un sujet qui est porté directement par le président de la république parce qu'on sait bien que lorsqu'on s'attaque au patrimoine culturel, en plus des attaques physiques de masse qui visent les populations, c'est aussi une attaque qui est à la fois sur leur passé, sur leur présent et sur la possibilité d'un avenir », a affirmé la ministre de la Culture.

L'Elysée a annoncé lundi dernier la création d'un fond de 75 millions de dollars avec l'Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis pour préserver le patrimoine de la guerre et du terrorisme. Avec ce texte, l'ONU s'engage elle aussi à mettre cette lutte au cœur de ses missions.

→ à (re)lire : Syrie, un patrimoine en danger

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.