Culture / Exposition

«Chrétiens d’Orient, 2000 ans d’histoire» déployés à l’Institut du monde arabe

Hawre Khalid, Saint Georges. Al Qosh, Irak, 2016. Photographie.
Hawre Khalid, Saint Georges. Al Qosh, Irak, 2016. Photographie. Hawre Khalid
Texte par : Muriel Maalouf
3 mn

Ce mardi 26 septembre ouvre à l’Institut du monde arabe Chrétiens d'Orient, 2000 ans d'histoire. L’exposition tente de retracer deux millénaires d'histoire de plus de 13 communautés chrétiennes à travers des œuvres et des documents d'une grande richesse. Icônes, manuscrits, bijoux, vestiges archéologiques issus de la Syrie, du Liban, de la Palestine et de la Jordanie, là, où la religion chrétienne est née.

Publicité

Entre chants liturgiques et œuvres foisonnantes, l'exposition Chrétiens d'Orient nous plonge dans des rituels pratiqués depuis 2000 ans au Proche-Orient.

La culture chrétienne a irriguer le monde arabe

« Ce christianisme du Proche-Orient est une grande richesse, expliqueRaphaëlle Ziadé commissaire de l'exposition, mais il est vraiment méconnu. On associe le monde arabe souvent à la culture islamique, mais la culture chrétienne a là aussi irriguer ce monde arabe. On commence avec un éblouissement, c’est la richesse de ce christianisme dans l’Antiquité, en Syrie, en Irak, au Liban, en Égypte, tous ces pays dont nous parlons. Nous avons réuni des trésors : des trésors d’Église, des mosaïques, des tissus liturgiques. Et je crois qu’il est très surprenant de voir à quel point ce monde d’image est riche. Un monde d’images qui provient du Proche-Orient. »

Les chrétiens et la renaissance arabe

Une exposition ambitieuse qui arrive à balayer les moments forts de l'histoire chrétienne orientale. Une exposition qui renverse aussi certains clichés parfois répandus en Occident. On apprend ainsi que les chrétiens d'Orient sont les fervents défenseurs d'une culture arabe à l'origine notamment de la Nahda, la renaissance arabe initiée par des intellectuels prônant la laïcité au XIXe siècle.

Hymne acathiste. Yûsuf al-Musawwir, Alep, entre 1650 et 1667. Tempera sur bois. Collection George Antaki, Londres.
Hymne acathiste. Yûsuf al-Musawwir, Alep, entre 1650 et 1667. Tempera sur bois. Collection George Antaki, Londres. G. Antaki /Axia Art

Écouter le Rendez-vous Culture sur l’expo Chrétiens d’Orient, 2000 ans d’histoire

Chrétiens d'Orient, 2000 ans d’histoire, à l'Institut du Monde Arabe à Paris, jusqu'au 14 janvier

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail