Littérature

Un «Nouveau prix de littérature» des internautes pour remplacer le Nobel 2018

Le 10 décembre 2017, Kazuo Ishiguro, écrivain britannique d'origine japonaise, (G) recevait à Stockholm le prix Nobel de littérature 2017.
Le 10 décembre 2017, Kazuo Ishiguro, écrivain britannique d'origine japonaise, (G) recevait à Stockholm le prix Nobel de littérature 2017. Jonathan NACKSTRAND / AFP

Complètement discrédité par un scandale d’agressions sexuelles et de malversations financières qui a touché l’Académie suédoise de littérature, chargée de le décerner, le prix Nobel de littérature ne sera pas attribué en 2018. Une première depuis 70 ans. Un groupe de personnalités suédoises a cependant décidé de combler ce vide en faisant appel aux lecteurs, via internet, pour décerner son propre prix.

Publicité

De notre correspondant à Stockholm,

Pour le mode d’attribution de ce nouveau prix littéraire, il y a d’abord une liste de 47 auteurs qui ont été choisis par les bibliothécaires suédois. Une liste très éclectique car on y trouve des Français comme Nina Bouraoui ou Maryse Condé. Des auteurs japonais, indiens, israéliens ou africains, comme la Nigériane Adichie Chimamanda Ngozi. Mais ce qui prédomine, ce sont quand même les auteurs suédois ou américains, avec des écrivains reconnus comme Paul Auster ou Don Delillo.

Ensuite, à partir de cette liste, les internautes peuvent intervenir en allant sur le site dennyaakademien.com – la nouvelle académie – et voter pour leur auteur favori, et ce jusqu’au 14 août. Les écrivains qui auront obtenu le plus de votes seront ensuite départagés par un jury de professionnels.

Verdict le 14 octobre

Ce «Nouveau prix de littérature 2018», c’est son nom, n’a pas pour objectif  de remplacer ou de détrôner le prix Nobel de littérature car ses promoteurs ont affirmé que le prix ne serait attribué qu’en 2018. Ce prix éphémère se veut aussi aux antipodes du Nobel, qui serait « gangréné par les privilèges, les conflits d'intérêt et le sexisme ». Mais on sent qu’il y a quand même la volonté de récompenser le meilleur de la littérature mondiale, quel que soit son continent d’origine. Il faut aussi préciser que ce prix sera doté de 100 000 euros… Ce n’est pas le million d’euros du prix Nobel.

En Suède, ce nouveau prix a provoqué le débat même si l’actualité en ce moment ce sont les incendies de forêt. Les détracteurs se moquent déjà de cette initiative qui n’a pas le prestige du Nobel, le graal des écrivains, décerné depuis 1901. Au final, la crédibilité de ce nouveau prix dépendra d’abord du nombre de votants, et bien sûr du choix du premier lauréat. Il sera annoncé le 14 octobre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail