Accéder au contenu principal
Médias / Sénégal

La série «Sakho et Mangane», un «X-Files» africain?

« Sakho et Mangane », la nouvelle série événement de Canal+ Afrique.
« Sakho et Mangane », la nouvelle série événement de Canal+ Afrique. canalplus-afrique.com

« Un duo mythique pour des enquêtes mystiques », c'est ainsi que Canal+ Afrique vend sa nouvelle création originale. Les deux premiers épisodes de la série « Sakho et Mangane » ont été diffusés lundi sur la chaîne par abonnement présente dans quatre millions de foyers de quelque 25 pays du continent. Au total, cette série policière et fantastique, présentée comme un X-Files africain, comporte huit épisodes.

Publicité

L'un est un commandant de police désabusé, l'autre un jeune lieutenant chien fou. Sakho et Mangane vont devoir faire équipe pour résoudre le meurtre mystérieux, teinté de surnaturel, d'une ethnologue belge, retrouvée morte sur l'île sacrée des Lébous, au large de Dakar.

Sakho et Mangane, c'est une série 100% sénégalaise. Le producteur Alexandre Rideau, installé à Dakar depuis 15 ans, tenait à mettre en avant des héros africains « qui puissent subjuguer le public africain et qui puissent aussi s’exporter à travers le monde. L’idée au début, c’était de faire une comédie policière. En fait, cette comédie policière s’est transformée en sorte de X-Files africain. Le public africain est en attente de contenus de qualité ».

Une équipe panafricaine

Une série sénégalaise fabriquée par une équipe panafricaine. Le créateur de la série, Jean-Luc Herbulot, est originaire du Congo-Brazzaville. Il se réjouit d'avoir eu carte blanche pour oser cette série fantastique : « Il y a un épisode qui verse presque dans l’horreur et je sais que la télé au Sénégal, c’est très soft. Je pense que les gens auront un peu peur, mais c’est un peu l’idée aussi. Il y a un épisode avec des zombies, des choses qu’on n’a pas l’habitude de voir en Afrique ».

Avis aux amateurs de sensations fortes : Sakho et Mangane est diffusée pour le moment uniquement sur Canal+ Afrique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.