Culture

La pyramide du Louvre a trente ans, loin des polémiques

Une photo de la pyramide du Louvre en construction, le 7 août 1987 à Paris.
Une photo de la pyramide du Louvre en construction, le 7 août 1987 à Paris. PATRICK KOVARIK / AFP

Il y a 30 ans, jour pour jour, le 29 mars 1989, la pyramide du Louvre était inaugurée à Paris. Critiqué à l’origine, le monument est devenu un des emblèmes de Paris et la porte d'entrée du plus grand musée du monde, qui a reçu 10 millions de visiteurs l'année dernière.

Publicité

Lorsqu’il inaugure la pyramide du Louvre, le 29 mars 1989, le président socialiste François Mitterrand, réélu moins d'un an auparavant, salue une « belle œuvre (…) qui s’inscrit dans notre histoire sans la moindre contradiction avec l’histoire qui nous a précédés et qui nous entoure ».

Haute de 21 mètres, la pyramide est l’œuvre de l'architecte sino-américain Ieoh Ming Pei. Tout de verre et d’acier, le monument concrétise l'aboutissement d'un projet annoncé en septembre 1981, juste après l'alternance qui porte François Mitterrand au pouvoir.

L'idée première est de transformer la totalité du palais du Louvre en musée. A l’époque, une partie des bâtiments de l'ancienne résidence royale est occupée par le ministère des Finances. La cour Napoléon est un parking. C'est là que l'architecte Pei propose de construire la pyramide pour que tous les visiteurs entrent par un seul et même accès dans le musée. Un musée qui verra sa surface d'exposition doubler, passant de 31 000 à 60 000 mètres carrés...

En 1989, un « appel à l’insurrection »…

Mais la maquette de la pyramide déclenche des cris d'orfraie... Une pyramide de verre au milieu de bâtiments de l'époque de Napoléon III !

François Mitterrand se prend pour « le premier pharaon de l’Histoire de France », écrit « Le Canard Enchaîné ». Un académicien lance « un appel à l'insurrection »… « Il y a 30 ans, c’était véritablement la querelle des anciens et des modernes, se remémore Adel Ziane, le directeur de la communication extérieure du Louvre. Comment pouvait-on imaginer qu’un geste moderne s’intègre de manière élégante dans un bâtiment ancien ? Cette pyramide symbolise la réinvention perpétuelle de ce lieu, le Louvre, qui accompagne l’histoire de France depuis toujours. »

Révolutionnaire, la pyramide l’est à plus d’un titre

Lors de la construction, les fouilles archéologiques mettent au jour les fossés médiévaux du Louvre qui seront en partie préservés : c'est la naissance de l'archéologie préventive. Pour les visiteurs, des services nouveaux apparaissent dans le musée : cafétéria, auditorium, etc.

Ailleurs dans le monde, des dizaines d'institutions se lancent dans de grands travaux de rénovation.

En 2019, JR dévoile les dessous de la pyramide

Mais par-dessus tout, cette pyramide symbolise l’ouverture à l’art moderne. Pas étonnant, donc, que 30 ans après l’inauguration, le Louvre ait confié la première installation marquant cet anniversaire, à l’artiste JR, connu pour ses collages géants représentant des visages.

En 2016, JR avait comme « effacé » la pyramide du Louvre grâce à une sorte de trompe l’œil. Aujourd'hui, avec 400 bénévoles, il a collé des centaines de mètres carrés d'images sur le parvis pour donner à voir les entrailles de la Terre sous la pyramide. Chapeau noir et Ray Ban, JR reconnait que « de [son] vivant, pouvoir toucher au Louvre et à la pyramide, c’est extraordinaire. Déjà, il y a trois ans, je n’y croyais pas, alors quand le Louvre m’a rappelé pour ce nouveau projet, je me suis dit que c’était une chance incroyable », confie-t-il.

L'œuvre de JR pour les 30 ans de la pyramide du Louvre, est visible jusqu'à dimanche 31 mars. C’est à ce jour la plus grande réalisation de l’artiste. Les milliers de visiteurs qui la verront auront bien du mal à s’imaginer le flot de critiques qui s’était déversé sur cette pyramide il y a 30 ans.

L'histoire du Pyramide du Louvre

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail