Accéder au contenu principal
Printemps de Bourges

Jacques Higelin «irradie» Bourges un an après sa mort

Izia Higelin et son frère Arthur, sur la scène du Printemps de Bourges pour un hommage à leur père Jacques, le 18 avril 2019.
Izia Higelin et son frère Arthur, sur la scène du Printemps de Bourges pour un hommage à leur père Jacques, le 18 avril 2019. AFP/Guillaume Souvant
Texte par : RFI Suivre
6 mn

Il y a un an disparaissait Jacques Higelin, géant de la chanson française. Ce 18 avril, ses enfants, les musiciens Izïa et Arthur H et l’acteur Kên Higelin, lui ont rendu hommage à leur manière au Printemps de Bourges.

Publicité

De notre envoyé spécial à Bourges,  Sébastien Jédor

Plus qu’un hommage, « Jacques, Joseph, Victor dort »est un concert-évènement plein de gaité, avec une douzaine d’invités. Izïa, Arthur H, Kên, mais aussi Jeanne Added, Jeanne Cherhal, Camille, Rodolphe Burger et l’acteur Matthieu Amalric. Tous réunis sur une scène circulaire, le piano au centre.

Si Izïa, la fille d’Higelin, a parfois douté d’un tel concert, le souvenir de son père a été plus fort que tout. « Ce qui me fait vraiment avancer et me dire qu’il faut faire les choses c’est parce que je me dis "il aurait trop aimé ça, il préférerait qu’on fasse ce spectacle plutôt que de rester chez nous à être triste" », confie Izïa Higelin.

La folie et la poésie de Jacques Higelin retrouvée

Je ne peux plus dire je t’aime, Irradié, Tombé du ciel… Les chansons d’Higelin resplendissent dans toute leur poésie et leur folie. Le spectacle « Jacques, Joseph, Victor dort » laisse place à l’improvisation. « Je n’ai pas dit qu’il fallait que ce soit un gros bordel, prévient Arthur H. J’ai dit qu’il fallait qu’il y ait quelque chose d’un peu chaotique, vivant et pas trop formaté, parce que sinon ce serait ennuyant. Ce ne serait pas à la mesure de Jacques [Higelin], évidemment. Il faut que ce soit la vie en mouvement, et on célèbre quelqu’un qui était très vivant », ajoute-t-il.

À Bourges ce soir, c’est sûr, Jacques Higelin aurait adoré être là. Le public avait « des allumettes au fond de [ses] yeux ».

Higelin «irradie» Bourges un an après sa mort

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.