Culture

Un lapin de Jeff Koons vendu 91,1 millions de dollars

Une sculpture du plasticien américain Jeff Koons a été vendue mercredi 91,1 millions de dollars lors d'enchères organisées par la maison Christie's à New York.
Une sculpture du plasticien américain Jeff Koons a été vendue mercredi 91,1 millions de dollars lors d'enchères organisées par la maison Christie's à New York. Getty Images

La super star Jeff Koons est l'artiste contemporain le plus cher grâce à la vente ce mercredi 15 mai de sa sculpture le Rabbit, pour la modique somme de 91,1 millions de dollars. L'américain détrône ainsi le peintre britannique David Hockney qui avait atteint 90,3 millions de dollars en novembre dernier toujours chez Christie's à New York .

Publicité

Ça ressemble à un jouet géant pour grand enfant. Le Rabbit, est un moulage en acier gris métallisé d'un lapin gonflable d'un mètre de haut. Une œuvre emblématique du style de Jeff Koons héritier du pop art d'Andy Warhol.

Avec cette œuvre, le sculpteur a battu le tableau Portrait of an artist qui représente une piscine et deux personnages du peintre britannique David Hockney. Le plasticien de 64 ans a ainsi récupéré le record qu'il détenait avant d'être brièvement détrôné par Hockney.Son Balloon Dog (Orange), vendu 58,4 millions de dollars en 2013, avait tenu cinq ans la barre de l'œuvre la plus chère. C’est aussi un moulage ballon gonflable qui représente un chien cette fois. L’artiste reprend également les figures de la culture américaine et les transforme comme Popeye, Hulk ou Michael Jackson.

Des œuvres nettes quasi hygiéniques qui n'ont de la simplicité que l'apparence. Le temps de production de chaque sculpture serait en moyenne de 3 ans dans son atelier-usine où il fait travailler plusieurs dizaines de collaborateurs. L'artiste dit vouloir s'adresser au plus grand nombre avec des œuvres populaires. Ce champion du marketing se fait d'abord connaître avec des œuvres pornographiques réalisées avec sa première femme, l'actrice italienne « la Cicciolina ».

Il a beaucoup fait parlé de lui dernièrement en voulant offrir une œuvre monumentale : un bouquet de tulipes à la ville de Paris en hommage aux victimes des attentats de 2015, proposant de l'installer devant le Palais de Tokyo pas loin de la tour Eiffel. Ses détracteurs craignent alors que cela profite surtout à monter sa côte. Finalement, le cadeau sera accepté et posé dans les jardins du Petit Palais après 2 ans de controverse.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail