Accéder au contenu principal

«Le capital au XXIe siècle», replacer l'économie au cœur de l’histoire moderne

« Le Capital au XXIe siècle », de l'économiste Thomas Piketty et du réalisateur néo-zélandais Justin Pemberton.
« Le Capital au XXIe siècle », de l'économiste Thomas Piketty et du réalisateur néo-zélandais Justin Pemberton. © Diaphana Distribution
1 mn

C’est un documentaire dense et efficace. Le capital au XXIe siècle permet mieux de comprendre les mécanismes de captation des richesses mondiales par une minorité dans le système capitaliste.

Publicité

Le capital au XXIe siècle a d'abord été un best-seller signé en 2014 de l'économiste Thomas Piketty. Avec le réalisateur néo-zélandais Justin Pemberton, ce dernier a décidé de porter à l'écran cette enquête sur un capitalisme de plus en plus sauvage, créateur de tensions violentes dans nos sociétés contemporaines. 

C’est un tour de force d’avoir réussi à transposer les mille pages du livre en un documentaire d’une heure et quarante minutes.

Le capital au XXIe siècle mêle sur grand écran images d'archives, extraits de films, interviews de chercheurs. C'est un voyage qui replace l'économie au cœur de l’histoire moderne de nos sociétés. Pour Thomas Piketty, le capitalisme est une machine à générer des inégalités de plus en plus grandes, sauf quand il est régulé par une action forte de l'État. 

Crise migratoire, héritage du colonialisme et de l’esclavage, domination, captation héréditaire des richesses, corruption des démocraties, tout est là, mis en images de façon parfois très dense. On y voit la concentration toujours plus grande de la propriété et la montée inexorable des révoltes et des violences générées par ces inégalités. 1% de la population possède aujourd'hui plus de richesse que les 99% restants. 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.