Accéder au contenu principal

Cinéma: la réforme des César

L'une des statuettes remises aux vainqueurs des César, la plus haute distinction du cinéma français.
L'une des statuettes remises aux vainqueurs des César, la plus haute distinction du cinéma français. Charly Triballeau/AFP

L’association qui organise les César, les trophées du cinéma français, se réforme. Cinq mois après la démission collective de la direction et une 45e cérémonie entachée par le scandale Roman Polanski, l’heure est au remaniement. Les membres-fondateurs de cette association ont voté jeudi 9 juillet de nouveaux statuts.

Publicité

Plus de femmes, plus de jeunes, plus de représentants des minorités… Cette réforme des statuts introduit la démocratie, la parité et la transparence au sein d’un organisme accusé d’entretenir un entre-soi délétère.

La page Alain Terzian, ce tout-puissant producteur président de l’Académie des César pendant 17 ans, est bel et bien tournée. Finie la cooptation, les décisions secrètes, la liste des votants inconnue.

Hier, au Centre national de la cinématographie (CNC), lieu de médiation, les 45 administrateurs démissionnaires réunis à huis clos ont adopté une série de mesures permettant de sauver l’institution.

Renforcer la parité, la diversité et la représentativité

Désormais, c’est l’ensemble des quelque 4 313 membres de l’Académie, réalisateurs, acteurs, scénaristes ou techniciens, qui pourront être candidats et choisir leurs 170 représentants, l’égalité homme-femme devant être respectée. Ces élections doivent avoir lieu avant début septembre.

Une fois l’assemblée générale, le conseil d’administration et le bureau constitués, ces instances paritaires devront s’atteler rapidement à une deuxième tâche : renforcer la parité, la diversité et la représentativité de l’Académie, et ce, pour organiser au mieux la fête des récompenses du cinéma français l’an prochain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.