Accéder au contenu principal

Mostra de Venise 2020: l’actrice Tilda Swinton recevra un Lion d’or

L’actrice Tilda Swinton recevra à la Mostra de Venise 2020 un Lion d’or. Ici en décembre 2019 au Festival international du film de Marrakech.
L’actrice Tilda Swinton recevra à la Mostra de Venise 2020 un Lion d’or. Ici en décembre 2019 au Festival international du film de Marrakech. © Fadel Senna / AFP

Androgyne, insaisissable, surprenante, d’une beauté déroutante... l’actrice britannique Tilda Swinton figure incontestablement parmi les meilleurs interprètes du cinéma mondial. Début septembre, elle sera distinguée, avec la réalisatrice hong-kongaise Ann Hui, 73 ans, par un Lion d’or pour l’ensemble de sa carrière lors de la 77e Mostra de Venise.

Publicité

Est-ce un clin d’œil au mouvement en faveur de la parité hommes-femmes ? Avec l’annonce de récompenser deux femmes avec le prestigieux Lion d’or, Alberto Barbera, le directeur de la Mostra de Venise rappelle avec élégance et force que le plus ancien festival international de cinéma aura bel et bien lieu du 2 au 12 septembre.

Même si l’on parle d’un programme réduit qui sera dévoilé fin juillet, la Mostra sera le premier grand festival de cinéma à maintenir sa programmation depuis le début de la pandémie de Covid-19. Et Venise semble bien décidé à s’imposer comme le leader du cinéma mondial de l’ère après-confinement.

De la Coupe Volci au Lion d'or

À 59 ans, Tilda Swinton sera donc célébrée là où elle a reçu en 1991 sa première très grande distinction, la Coupe Volci de la meilleure interprétation féminine pour son rôle de l’avocate qui s’oppose à Michael Clayton, incarné par George Clooney. Trois décennies plus tard, la Mostra peut compter sur elle pour une couverture médiatique mondiale. Au-delà de ses prouesses en tant qu’actrice, Tilda Swinton est aussi l’égérie de plusieurs grands couturiers exploitant son chic et son aura dans le monde entier. 

Au cinéma, elle était souvent acclamée ces dix dernières années au Festival de Cannes. Son charisme naturel et très recherché par les plus grands réalisateurs se retrouve dans plusieurs films (dont Okja) du réalisateur sud-coréen oscarisé Bong Joon-ho. Et elle est aussi très liée au cinéma décalé de l’Américain Jim Jarmusch qui lui a donné son rôle inoubliable de vampire tendre et cultivée dans Only Lovers Left Alive. Sans oublier son jeu aussi émouvant que fatal dans le film d'horreur de We Need To Talk About Kevin, de Lynne Ramsay, ou ses collaborations régulières avec Wes Anderson, dont le très récent The French Dispatch.  

L'icône Tilda Swinton

C’est donc à Venise qu’elle a percé sur le plan international avant de devenir en 1992 une véritable icône, avec son personnage androgyne et imprévisible dans Orlando (1992) de Sally Potter. L’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Michael Clayton a confirmé en 2007 son ascension irrésistible avant d’obtenir en 2011 l’European Film Award de la meilleure actrice pour We Need To Talk About Kevin.  

Son surnom Tilda est en fait le diminutif de son second prénom Matilda. Née en Angleterre dans une très ancienne famille anglo-écossaise, d’un père écossais et d’une mère australienne, elle est diplômée de l’Université de Cambridge en sciences politiques. Et à la West Heath Girls’ School, elle avait étudié dans la même classe qu’une certaine Diana Spencer... Tilda trouvera sa vocation d’abord au théâtre en intégrant la Royal Shakespeare Company qui sera son tremplin vers le cinéma.  

En 2020, avec son Lion d’or, elle incarnera à la Mostra de Venise l’espoir du cinéma mondial et sa capacité à rebondir après une crise inédite dans l’histoire du septième art. 

À lire aussi : Les nouvelles frontières numériques du Festival de Cannes 2020

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.