Accéder au contenu principal

Cinéma: «Tenet» de Christopher Nolan, sauveur du box-office ?

L'affiche de «Tenet», le dernier film de l'Américain Christopher Nolan, sur un panneau publicitaire à Hollywood, le 19 août 2020.
L'affiche de «Tenet», le dernier film de l'Américain Christopher Nolan, sur un panneau publicitaire à Hollywood, le 19 août 2020. VALERIE MACON / AFP

C'est un film très attendu. Tenet de Christopher Nolan sort finalement ce mercredi 26 août à l’international, et notamment en France, avant les États-Unis, où le film n’arrivera dans un nombre limité de salles que début septembre. Dans un été déserté par les superproductions hollywoodiennes, pour la plupart reportées à 2021, Tenet est considéré comme le film, le seul, capable de sauver les cinémas, durement touchées par l’épidémie de Covid-19.

Publicité

C’est la quatrième date de sortie annoncée par le studio Warner Bros, qui avait fixé initialement le 17 juillet mais a dû repousser l’échéance au 31 juillet, puis au 12 août, avant de choisir le 26. À Hollywood, Christopher Nolan est considéré comme l’un des réalisateurs les plus doués de sa génération. Un homme capable de remplir les salles avec des films aux scénarios aussi alambiqués que Memento ou Inception.

Tenet ne déroge pas à la règle avec son titre palindrome, qui peut se lire indifféremment de droite à gauche ou de gauche à droite. En physique quantique, la notion d’inversion fascine Christopher Nolan. Elle est au cœur de Tenet où un agent secret joué par John David Washington, le fils de Denzel Washington, affronte un mafieux russe. Sa mission : lui voler une arme secrète qui permet d’arpenter des univers parallèles où le temps s’écoule du futur vers le présent.

Ça vous parait compliqué ? Ça va le devenir encore plus au fil des deux heures 30 que dure le film. Deux heures 30 portées par l’incroyable maestria de Christopher Nolan.

Côté James Bond

Dans Tenet, il y a aussi une femme fatale, un tableau de Goya, des clubs anglais chics et feutrés, un yacht rutilant, ancré dans la baie de Naples. Un côté très James Bond en somme qui apporte une touche de légèreté bienvenue à ce film conçu comme une machine de guerre à 200 millions de dollars.

On sait depuis Inception que Christopher Nolan est un faiseur de succès planétaires. Sera-t-il avec Tenet un faiseur de miracles ? Réponse dans quelques jours.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.