Mostra de Venise: Lav Diaz, l’engagement du cinéaste philippin en «un mot, un geste, un silence»

Le réalisateur philippin Lav Diaz présentera à la Mostra de Venise 2020 son nouveau film « Genus Pan ».
Le réalisateur philippin Lav Diaz présentera à la Mostra de Venise 2020 son nouveau film « Genus Pan ». © Siegfried Forster / RFI

La 77e édition de la Mostra de Venise ouvrira ses portes mercredi 2 septembre. Le réalisateur philippin Lav Diaz, Lion d’or 2016, y revient avec « Genus Pan ». En 2019, lors de la sortie de « Halte », un récit qui se déroule aux Philippines en 2034 montrant la résilience d’un pays frappé par une terrible épidémie, il nous a expliqué son engagement cinématographique en « Un mot, un geste, un silence ». 

Publicité

Son cinéma est unique, esthétique, combatif. Les œuvres de Lav Diaz représentent une expérience à la fois réjouissante et redoutable, entre apocalypse et discours d’émancipation. Malgré la noirceur de ses histoires, le cinéaste, 61 ans, qui a grandi sous le règne du dictateur Marcos, reste profondément optimiste. 

Quatre ans après avoir remporté le Lion d’or avec The Woman Who Left, le réalisateur philippin revient à la Mostra de Venise 2020 avec Genus Pan. La nouvelle œuvre s’annonce comme une critique filmique, métaphorique et sans filtre de l’actuel gouvernement du président Duterte aux Philippines. 

« Un jour, on m'a demandé de définir l'Homme, ce qu'on appelle les êtres humains, censé d’appartenir à une espèce supérieure de la planète Terre, et en raison de l'urgence du moment, pour une réponse rapide, tout ce que j'ai pu rassembler a été une simulation animale », a écrit Lav Diaz dans la note d'intention pour son nouveau film.

Dans l’interview vidéo Un mot, un geste, un silence, son geste imitant les puissantes mâchoires d’un crocodile renvoie à ce constat qui nous met au défi.

Lav Diaz, l’engagement du cinéaste philippin en «un mot, un geste, un silence»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail