Accéder au contenu principal

L’art et la musique contemporains accompagnent Maurice Genevoix au Panthéon

Le Panthéon à Paris.
Le Panthéon à Paris. RFI / Tiếng Việt
2 mn

Pour accompagner l'entrée de l'écrivain Maurice Genevoix au Panthéon ce mercredi 11 novembre au soir, l'État a passé commande d'œuvres pérennes à deux artistes contemporains, le plasticien allemand Anselm Kiefer et le compositeur français de musique contemporaine Pascal Dusapin. Cela faisait presque un siècle qu'aucune nouvelle œuvre d'art n'était venue orner le tombeau des grands hommes.

Publicité

Six vitrines de verres et d'acier, trois mètres de haut sur six mètres de large, des cubes monumentaux signés Anselm Kiefer abritent des sculptures de barbelés, de plomb, de corde, de bois et de ciment inspirées par la Grande Guerre. Sur la base de ces œuvres se trouvent des citations de Maurice Genevoix, de l'artiste ou des poètes qui interrogent la guerre et le mal.

La Seconde Guerre mondiale est habituellement le grand sujet d'Anselm Kiefer, artiste allemand né en 1945 vivant en France depuis trente ans. Le compositeur français Pascal Dusapin, né sur la terre de Lorraine, est également profondément européen. Il a beaucoup travaillé en Allemagne.

Anselm Kiefer a composé une œuvre sonore intitulée In Nomine Lucis (« Au nom de la lumière ») qu'il a enregistrée avec le chœur Accentus à la Philharmonie de Paris. Une autre partie de sa composition est un enregistrement de 15 000 noms de soldats. Une façon de faire entrer les anonymes au Panthéon. Cette « musique » sera diffusée par 70 haut-parleurs et se déclenchera chaque jour à différents moments de la journée.

Deux tableaux colossaux, prêtés temporairement par Anselm Kiefer, viendront aussi marquer la cérémonie en l'honneur de Maurice Genevoix. L'un d'entre eux s'intitule Ceux de 14. L'armée noire. Celles de 14. Un hommage aux 500 000 soldats venus des anciennes colonies africaines qui laissèrent leur sang dans les tranchées et aux femmes, à l'œuvre, au front ou à l'arrière dans les hôpitaux et les usines de France.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.