Accéder au contenu principal

Le musée du Louvre lance une vente aux enchères en ligne

La pyramide du musée du Louvre à Paris, en juin 2020.
La pyramide du musée du Louvre à Paris, en juin 2020. REUTERS/Gonzalo Fuentes
Texte par : Sarah Tisseyre
3 mn

« Bid for the Louvre », « Enchérissez pour le Louvre ». C’est une vente originale, une première pour le musée du Louvre. Avec Christie’s et Drouot, il propose aux enchères, à partir de ce mardi 1er décembre, une série d’œuvres offertes par des artistes contemporains, ainsi que des expériences insolites et exceptionnelles concoctées avec ses mécènes.

Publicité

En tout, ce sont 24 lots. L’argent récolté servira à financer un grand projet d’ateliers éducatifs pour les familles, les groupes scolaires et les publics vulnérables. Parmi les œuvres proposées à la vente, un tableau signé Pierre Soulages, de 1962, mis à prix à 800 000 euros. Il y a aussi des pièces offertes par Éva Jospin ou Jean-Michel Othoniel, et puis des expériences. Pour assister à l’examen annuel de la Joconde hors de sa vitrine : 10 000 euros. Qui dit mieux ? À moins que vous ne préfériez suivre l’artiste JR sur les toits du Louvre… 

« Nous avons réfléchi à des choses qui nous-même feraient rêver, explique Yann Le Touher, le responsable du mécénat au Louvre, par exemple une visite la nuit à la torche, ou un petit pique-nique en amoureux sur le toit de l’Arc du Carrousel, ce monument napoléonien qui fait face à la pyramide. On imaginait que le Louvre pourrait être un lieu de découvertes intéressant pour les enchérisseurs. »  

L’argent récolté contribuera à financer les ateliers du Studio, le nouvel espace de 1 200 mètres carrés dédié à l’éducation culturelle qui doit ouvrir l’an prochain dans l’aile Richelieu. Imaginé l’an dernier, ce projet de vente aux enchères s’est accéléré avec la crise sanitaire. Le Louvre va perdre environ 90 millions d’euros en 2020. Mais, contrairement à certains musées américains, il ne vendra pas ses propres œuvres pour combler le déficit. Comme tous les musées nationaux en France, ses collections sont inaliénables. Si vous souhaitiez décorer votre salon avec Le Radeau de la Méduse, c’est donc raté.  

 24 lots, à découvrir (et acheter pour ceux qui le peuvent) sur la plateforme digitale de Christie’s, du 1er au 15 décembre.  

  

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.