Accéder au contenu principal

La rentrée littéraire 2021 s’annonce très riche

Vitrine d’une librairie parisienne, le 6 janvier 2021.
Vitrine d’une librairie parisienne, le 6 janvier 2021. © Siegfried Forster / RFI
Texte par : Carmen Lunsmann
2 mn

C'est une rentrée littéraire d'hiver étonnement riche qui se profile en France. Près de 500 romans paraîtront ces deux premiers mois de l’année, dont une soixantaine de premiers romans  malgré les recommandations de la distribution de désengorger les librairies après une année compliquée.

Publicité

C'est un cru surprenant qui se déverse dans les librairies françaises dès ce mois de janvier. Près du tiers des primo-romanciers de cette rentrée littéraire d'hiver exercent des professions hors du secteur du livre. De l'apiculteur à l'hypnotiseur, en passant par des infirmières et des comédiens - dont Sarah Biasini, la fille de l'actrice Romy Schneider -, près de 60 % sont des femmes. Toutes et tous s'inscrivent dans une rentrée d'hiver particulièrement dense avec près de 500 romans et plus de 1 500 essais, documents, enquêtes et témoignages.

Beaucoup de romans français, mais aussi quelques poids lourds étrangers. Les lecteurs pourront ainsi choisir entre des nouvelles du maître de l'horreur Stephen King et une satire sociale new-yorkaise de son compatriote Jonathan Miles, ou encore se replonger dans la Seconde Guerre mondiale à travers la plume du Suédois Daniel Birnbaum.

Côté français, on retrouve Yasmina Reza, Philippe Delerm et Marie Ndiaye avec des romans engagés, mais également Jean-Michel Erre et Le Bonheur est au fond du couloir à gauche, une tentative de nous faire rire d'une époque névrosée et complexe.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.