La nouvelle vague du polar coréen

Détail de la couverture du premier roman de l’écrivaine et scénariste sud-coréenne Park Yeon-seon, « Été, quelque part, des cadavres ».
Détail de la couverture du premier roman de l’écrivaine et scénariste sud-coréenne Park Yeon-seon, « Été, quelque part, des cadavres ». © Éditions Matin calme

Vous connaissiez le polar américain, puis il y a eu l'apparition d'une vague de polars scandinaves. Il faudra compter désormais également avec les romans policiers venus de Corée du Sud. Une maison d'édition, Matin calme, créée il y a un an, vient de faire paraître son huitième titre : « Été, quelque part, des cadavres » et trouve suffisamment de matière pour sortir environ un livre par mois.

Publicité

Perdre son travail peut conduire à une renaissance. C'est ce qu'a vécu Pierre Bisiou, ancien directeur de la maison d'édition généraliste, Le Serpent à Plumes, fermée en 2018 après son rachat. Déjà intéressé par la nouvelle vague du polar coréen, il crée sa propre maison, Matin calme.

Explorer les zones sombres de la société

Apparus durant la Guerre froide en Corée du Sud, les livres policiers sont au départ des romans de gares explorant les thèmes de l'espionnage entre les deux Corées, ou la trahison. Puis des écrivains admirateurs d’Arthur Conan Doyle ou Agatha Christie se lancent dans les histoires à énigme.

Pierre Bisiou s'intéresse plutôt aux auteurs apparus après les années 1990/2000. Avec la démocratisation du pays, les écrivains explorent les zones les plus sombres de leur société, et dénoncent l'enfance martyrisée en Corée du Sud ou la puissance des entreprises familiales avec leurs histoires de corruption ou d'impunité.

Un humour différent

Et puis l'éditeur prise le style de ces auteurs qui s'affranchissent de toute influence extérieure : « Ce qui compte souvent, ce sont des scènes, des scènes géniales, très cinématographiques, très écrites, l’art du dialogue, beaucoup d’humour, des scènes d’humour très différentes. »

Pierre Bisiou ambitionne de sortir une dizaine de titres par an, et a également en projet la création d'un festival dédié, Quai du polar, en Corée du Sud, pour l'instant reporté dans l'attente de jours meilleurs.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail