France: l’artiste Olivier Masmonteil veut déconfiner l’art avec «Une œuvre à la maison»

Les musées français sont fermés depuis le 30 octobre 2020, dans le cadre des mesures contre le Covid-19. Ici, le musée Condé, au Château de Chantilly, le 29 janvier 2021.
Les musées français sont fermés depuis le 30 octobre 2020, dans le cadre des mesures contre le Covid-19. Ici, le musée Condé, au Château de Chantilly, le 29 janvier 2021. AFP - STEPHANE DE SAKUTIN

Alors que les musées sont fermés en France depuis le 30 octobre, rejoints par les galeries d’art depuis quelques jours, l’artiste Olivier Masmonteil propose de faire venir l'art chez les gens à défaut de lieux d'exposition. L'opération « Une œuvre à la maison » consiste à prêter durant le temps du confinement une œuvre d'art à des particuliers, une réponse à l’absence des lieux culturels, considérés comme non essentiels.

Publicité

Pour participer à l'opération, il suffit de se rendre sur le compte Instagram @uneoeuvrealamaison, où les œuvres d'art disponibles sont listées, et faire son choix. Ensuite, envoyer quelques lignes à la galerie ou l'artiste prêteur pour exprimer ses motivations. S'il est convaincu, le prêteur se rend alors chez le particulier qui doit se trouver dans un rayon de 10 km et lui laisser le tableau, sculpture ou photo à garder dans son salon. Cela le temps des mesures de restrictions actuellement en vigueur en France.

« Je pense que l’œuvre a une vertu d’évasion, enfin l’art en tout cas. La culture, c’est ce qui permet de s’évader, explique Olivier Masmonteil, artiste-peintre à l'origine de l’initiative. Et quand on est dans un moment où on va être confiné, où on va être un peu angoissé aussi, on va se poser des questions qui sont des questions d’éternité, face à l’existence, face à la beauté du monde. C’est bien d’avoir cet élément chez soi. »

Plusieurs dizaines d’artistes, de galeries et même le musée Beaux-Arts de Lille participent à l'opération. « Là, on est un peu dans une forme d’euphorie, parce que de plus en plus d’artistes souhaitent participer, c’est vraiment très agréable », poursuit Olivier Masmonteil.

« Une œuvre à la maison » se veut comme un petit bout de musée chez soi, une façon de voyager et s'évader en ces temps de repli sur soi.

 À écouter aussi : Quel est l'impact de la fermeture des lieux culturels sur le bien-être psychique?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail