«Baghdad Central», un Irak en plein chaos

« Baghdad Central – Saison 1 », série signée Stephen Butchard.
« Baghdad Central – Saison 1 », série signée Stephen Butchard. © Arte

« Baghdad Central », la série britannique en six épisodes, diffusée en ce moment sur Arte, nous emmène dans un Irak en plein chaos. Saddam Hussein vient de tomber, les Américains sont entrés dans la ville en libérateurs ou occupants selon le pont de vue. Conçue comme un thriller, la série signée Stephen Butchard, d'après le roman d'Elliott Colla, auteur américain spécialisé dans le Moyen-Orient, montre un Irak broyé par la violence dans toute sa complexité.

Publicité

Nous sommes en 2003, un inspecteur irakien est contraint de collaborer avec les Américains et Britanniques pour sauver ses filles. L'une doit être soignée pour insuffisance rénale, l'autre a disparu et ferait partie d'un réseau de jeunes femmes résistant à l'occupation.

Pour l'officier chargé de reconstituer une police locale et qui enquête en même temps sur la disparition de sa fille, c'est une véritable descente aux enfers dans une capitale vouée au chaos et à la corruption auxquels n'échappent ni les Irakiens ni les forces de l'occupation occidentale. Et c'est toute la force de Baghdad Central.

Des personnages loin de tout manichéisme, broyés par la machine de guerre et qui tissent malgré tout des relations humaines. Un thriller haletant et le portrait d'un pays déchiré à travers le regard d'un Irakien rehaussé par l'aura de l'acteur Waleed Zuaiter en policier intègre et père émouvant.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail