Reportage

Au Bleuet, la plus grande librairie indépendante de France en zone rurale

Roman policier, jeunesse, écologie ou développement personnel : Le Bleuet compte 80000 références de livres.
Roman policier, jeunesse, écologie ou développement personnel : Le Bleuet compte 80000 références de livres. © Sébastien Jédor / RFI

D’abord fermées au début de la pandémie de coronavirus puis considérées comme « essentielles », les librairies indépendantes sont en fête ce samedi 24 avril, en France. Le pays peut s’enorgueillir d’avoir su préserver un réseau de libraires en dehors des grandes surfaces culturelles… et ce, grâce à la loi Lang sur le prix unique du livre, dont on célèbre les 40 ans cette année. Exemple de cette exception culturelle à Banon, dans les Alpes de Haute-Provence, dans le sud-est de la France, où se trouve l’une des plus gigantesques librairies indépendantes de France, Le Bleuet.

Publicité

De notre envoyé spécial à Banon,

Le village de Banon - un peu moins de 1 000 habitants aux pieds de la montagne de Lure - a deux spécialités. La première est gastronomique : un odorant fromage de chèvre moulé à la louche et enrobé dans une feuille de châtaignier. La seconde relève de l’exception culturelle à la française : Le Bleuet, la plus grande librairie indépendante de France en zone rurale, ouverte 365 jours par an.

Sur plus de 800 mètres carrés, sur quatre niveaux, les étagères comptent 100 000 livres, représentant 80 000 références…

Marc Gaucherand et son épouse Isabelle ont repris il y a cinq ans cette institution fondée en 1990. Pour le propriétaire-gérant, le succès repose sur deux piliers : « D’une part, nous avons un fonds important en littérature, BD, sciences humaines, etc., souligne-t-il. En matière de littérature jeunesse, par exemple, nous avons des séries entières, des collections entières à disposition. D’autre part, nous avons une très grande diversité dans les nouveautés : diversité de titres, de maisons d’édition, d’auteurs… Nous voulons la plus grande variété de choix possible », ajoute l’ancien professeur, originaire de Lyon.  

Marc Gaucherand, propriétaire-gérant du Bleuet, avec sa fille Sabine, en charge de l’espace culturel de la librairie.
Marc Gaucherand, propriétaire-gérant du Bleuet, avec sa fille Sabine, en charge de l’espace culturel de la librairie. © Sébastien Jédor / RFI

La diversité contre l’uniformité

Au Bleuet, le maître mot est donc la diversité plutôt que l’uniformité. Un beau livre sur Astor Piazzolla voisine avec La République de Platon. Le best-seller de Didier Raoult sur le Covid-19 côtoie les recueils de poésie de Louise Glück, prix Nobel de Littérature. L’intégrale d’Astérix ravira les plus jeunes tandis que leurs parents feuilletteront l’anthologie Les plus belles filles de la bande dessinée érotique.

Les statistiques sont parlantes. Ce que les spécialistes appellent la « zone de recrutement » de la librairie est particulièrement large : les clients parcourent jusqu’à 250 kilomètres pour venir au Bleuet !  « J’ai même vu un lecteur débarquer de Bretagne pour une rencontre que nous avons organisée avec l’auteure Marie-Hélène Lafon, sourit Marc Gaucherand, qui reconnaît que " c’est un peu déraisonnable " »…   

« On trouve pratiquement tout »

Claude, lui, est venu du village voisin de Saint-Étienne-les-Orgues, avec sa liste de courses. « Je cherchais ce livre, Autobiographie d’un poulpe, un roman d’anticipation de Vinciane Desprest et puis des auteurs du continent africain, comme Fatou Diome, détaille cet habitué, qui affirme, ravi : ici, on trouve pratiquement tout… à quelques très rares exceptions près ! »

Tous les clients louent en effet la connaissance pointue des libraires, chacun dans leur domaine. Lisa, Emma, Sophie ou Stéphane - quelques-uns des employés - ont glissé des mots doux sur la couverture de leurs livres préférés. Des coups de cœur qui valent mieux que tous les algorithmes d’Amazon.

Faillite et renaissance

Pourtant, le Bleuet a bien failli disparaître... à cause d’Amazon… indirectement ! Le fondateur de la librairie rêvait –justement- d’en faire un concurrent du site de vente en ligne. Il avait pour cela investi dans un immense entrepôt à l’entrée du village. Investissement qui se révélera être un gouffre financier. Mise en faillite et liquidée en 2016, la société a depuis remonté la pente avec ses nouveaux repreneurs.

Malgré les confinements qui pèsent sur le chiffre d’affaires, la librairie poursuit même son développement. Avec le soutien de la région Sud et de l’Union européenne, Le Bleuet ouvrira bientôt un espace d’exposition consacré aux arts plastiques. Sur les murs de la salle, en rez-de-jardin, les lambris viennent d’être posés. Les sculptures de Marc Nucera arriveront bientôt par la route tortueuse qui mène à Banon. Le Bleuet peut à nouveau s’épanouir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail