États-Unis: plus de transparence en perspective aux Grammy Awards

Beyoncé et Megan Thee Stallion aux Grammy Awards 2021, lors de la 63e cérémonie à Los Angeles, le 14 mars 2021 (capture vidéo).
Beyoncé et Megan Thee Stallion aux Grammy Awards 2021, lors de la 63e cérémonie à Los Angeles, le 14 mars 2021 (capture vidéo). © VIA REUTERS - CBS

Fini le comité « secret » qui faisait la pluie et le beau temps sur les Grammy Awards aux États-Unis, l'équivalent des Oscars pour la musique. Le scandale avait pris de l'ampleur après l'absence du canadien The Weeknd oublié de la dernière cérémonie en mars malgré son énorme succès public et critique. L'époque est à la transparence et les Grammy ont dû en tenir compte. 

Publicité

Avec notre correspondant à Los Angeles,  Loïc Pialat

Il y a 20 ans déjà, Eminem s’en prenait aux Grammy dans son morceau The Real Slim Shady. La liste d’artistes à avoir villipendé l’académie ne manque pas de noms célèbres, de Jay-Z à Drake en passant par Pink ou Kanye West qui s’est filmé en train d’uriner sur l’un de ses trophées. 

Le faible nombre d’artistes noirs récompensés dans les quatre catégories majeures a, par exemple, longtemps interrogé. 

Omniprésent dans nos oreilles l’an dernier mais invisible aux Grammy cette année, The Weeknd a dénoncé une Académie « corrompue », suggéré à demi-mot un racisme institutionnel et exigé plus de transparence. « Les Grammys demeurent corrompus », avait alors tweeté l'artiste canadien, célèbre pour ses hits comme Blinding Lights et Starboy. 

L’appel semble avoir été entendu. Finis ces comités obscurs d’une quinzaine de personnes qui choisissaient elles-mêmes les huit nommés dans les catégories principales parmi les vingt artistes préférés des membres de l’académie. 

Ce système lancé en 1995 pour ajuster les votes d’une organisation parfois un peu déconnectée des goûts du public a ouvert la porte aux conflits d’intérêt. Rien n’empêchait les membres des comités de privilégier des artistes ou des projets auxquels ils étaient associés. 

Dorénavant, seuls compteront donc les votes des 11 000 membres de l’académie. Une académie, qui comme pour les Oscars, a diversifié ses membres pour mieux refléter la société américaine.

► À lire aussi : 63e cérémonie des Grammy Awards: le triomphe des artistes féminines

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail