Eurovision: féministe et engagée, la candidate russe Manija bouscule les conservateurs

La chanteuse Manijha sur scène, le 18 mai 2021.
La chanteuse Manijha sur scène, le 18 mai 2021. AFP - KENZO TRIBOUILLARD

C’est la surprise de l’Eurovision 2021 dont la finale se joue ce samedi aux Pays-Bas. la candidate de la Russie, la chanteuse Manija (ou Manizha) s’est imposée avec un hymne féministe, à rebours du climat conservateur régnant actuellement dans son pays.

Publicité

Avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

La chanteuse et candidate à l'Eurovision, qui est d’origine tadjike, n’hésite pas à prendre le parti des minorités, y compris sexuelles. Son profil atypique n’a pas manqué de susciter une avalanche de réaction haineuses en Russie.

Dans sa chanson Femme russe, Manija dénonce les stéréotypes qui enferment la femme russe et l’encourage à s’en défaire. Avec ce texte féministe et ses prises de positions en faveur des minorités sexuelles, la chanteuse heurte de plein fouet la frange la plus conservatrice de la société russe. En mars dernier, sa sélection avait aussitôt provoqué un déferlement d’insultes sur les réseaux sociaux.

« Ces deux derniers mois ont été éprouvants parce qu’il y a eu beaucoup de haine. Il y a eu de la xénophobie bien sûr mais le plus important pour moi, ce sont les gens qui ont dit que je ne pourrai jamais accéder à la finale en chantant en russe. Je suis tellement fière d’être une femme russe qui chante en russe », a-t-elle déclaré.

Effectivement, c’est la première fois depuis dix-huit ans que le candidat russe de l’Eurovision chante dans sa propre langue. Mais, paradoxalement c’est également pour ses origines tadjikes que la chanteuse est prise à partie sur les réseaux sociaux. Manija ou Manizha Dalerovna Sangin, ancienne réfugiée du Tadjikistan -qu'elle a fui en 1994-, la chanteuse est ambassadrice de bonne volonté du HCR, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés. 

Au Parlement, la présidente de la Chambre haute s’est indignée du texte de la chanson, mais aussi de l’apparence de la chanteuse. Une plainte a même été déposée auprès du Comité d’enquête russe par un groupe de vétérans. Toutefois, cette campagne de haine n’a pas empêché Manija de franchir une à une les étapes du concours, jusqu’à la finale qui se jouera ce soir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail