Accéder au contenu principal
Espagne

L'Espagne peine à sortir de la crise

Elena Salgado, ministre de l’Économie espagnole, lors d’une conférence de presse à Madrid le 30 septembre 2009.
Elena Salgado, ministre de l’Économie espagnole, lors d’une conférence de presse à Madrid le 30 septembre 2009. Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le gouvernement espagnol confirme que son pays connaîtra encore en 2010 une décroissance de l'ordre de 0,3% du PIB. La reprise se fait attendre et la sortie de crise n’est pas à espérer pour l’année en cours. Plus d’un an et demi après le début de la récession en Espagne, ce résultat annoncé pour 2010 est l’une des moins bonnes performances des pays de la zone euro.

Publicité

La reprise en Espagne est bien trop lente pour laisser espérer une sortie de crise en 2010, après 18 mois de violente récession. L'éclatement de la bulle immobilière a particulièrement touché ce pays. L'Espagne affiche des performances qui la placent en queue de peloton de la zone euro, avec l'Irlande mais devant la Grèce.

Alors que l'Allemagne réévalue ses perspectives de croissance à 3% cette année, que la France compte sur une reprise de croissance de 1,4% et que l'Italie attend 1,1%, l'Espagne devrait encore connaître une baisse de 0, 3% de son PIB.

Le gouvernement prêt à se montrer plus strict si nécessaire

L'Espagne a entrepris une cure d'austérité destinée à réduire les déficits publics de 30 milliards d'euros dès cette année. Cela pèse sur l'activité économique et le gouvernement s'est même déclaré prêt à se montre plus strict encore si nécessaire.

Toutefois un ballon d'oxygène de 500 millions d'euros a été prévu en faveur du secteur de la construction afin de ne pas augmenter encore le nombre chômeurs que compte le pays. Il y a actuellement près de 4 millions de chômeurs en Espagne.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.