Etats-Unis / Italie

Fiat et Chrysler veulent produire des Jeep et des Alfa Romeo en Italie

Entrée de l'usine Fiat de Mirafiori, près de Turin.
Entrée de l'usine Fiat de Mirafiori, près de Turin. AFP/DAMIEN MEYER

Fiat et Chrysler ont annoncé vendredi 26 novembre leur intention d'investir 1 milliard d'euros dans l'usine historique de Fiat à Turin. Il s'agit de produire des Jeep et des Alfa Romeo à grande échelle. Depuis que Fiat a pris le contrôle de Chrysler en 2009, la stratégie du groupe est aux synergies, mais cela risque d'avoir des conséquences sociales.

Publicité

Dans l'usine historique de Mirafiori, près de Turin, les chaînes de montage devraient tourner à plein dans les prochaines années. Fiat compte produire avec le concours de Chrysler au moins 250 000 Jeep et Alfa Romeo par an. La moitié de la production serait destinée aux Etats Unis. Les Etats Unis, ou Chrysler vient, par ailleurs, de commercialiser la mythique Fiat 500.

Depuis que le constructeur italien a pris le contrôle de l'Américain Chrysler qui avait déposé le bilan en 2009, les synergies se multiplient.

L'investissement d'1 milliard de dollars dans l'usine de Turin ne serait qu'un premier pas. Fiat affirme vouloir investir 20 fois plus en Italie, afin de doubler la production dans le pays, et créer des emplois. Mais pas à n'importe quelle condition. Il faut être compétitif.

Le directeur du groupe Sergio Marchionne, exige donc des concessions de la part des syndicats : faire fonctionner l'usine de Turin 24 heure sur 24, réduire les temps de pause et augmenter les heures supplémentaires.

Si certains syndicalistes se disent ouverts à la négociation, d'autres ont dors et déjà annoncé qu'ils s'opposeraient à un tel accord avec la direction.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail