Accéder au contenu principal
Biodiversité / Pêche

Thon rouge: baisse des quotas en 2011

Un pêcheur remontant un thon rouge.
Un pêcheur remontant un thon rouge. Getty/Gary John Norman
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les 48 pays membres de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique, la CICTA, ont décidé samedi 27 novembre de réduire en 2011 de 600 tonnes l'autorisation de pêche du thon rouge en Méditerranée. Cette diminution très faible ne va pas dans le sens d'une préservation de la ressource, estiment les organisations écologistes. Les stocks de thon rouge ont chuté de 85% en 30 ans selon les experts.

Publicité

Dix jours de réunion de la Commission internationale chargée de la pêche au thon rouge pour aboutir à un quota annuel pour 2011 de 12 900 tonnes contre 13 500 tonnes en 2010. La réduction quasi symbolique, 600 tonnes, des quantités autorisées va dans le sens de ce que demandaient des pays comme la France l'Italie et l'Espagne qui obtiennent pour leurs pécheurs 56% des quotas retenus.

Le comité français national des pêches s'est immédiatement félicité de l'accord intervenu. Mais pour les ONG de protection de l'environnement la réunion de cette année est clairement un échec. Elles demandaient une réduction de 6 000 tonnes des quotas soit dix fois plus. Pour ces associations la priorité est d'en finir avec la pêche industrielle du thon rouge en Méditerranée.

Une réduction drastique des quantités aurait pour effet de réserver cette pêche aux pêcheurs artisanaux. Ce qui, selon Greenpeace, permettrait à la fois de préserver la ressource en thon rouge, et de maintenir des emplois, plus nombreux dans la pêche artisanale que dans la pêche industrielle.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.