Accéder au contenu principal
NOUVELLES TECHNOLOGIES

High-tech : le cloud computing fait son show au Cebit

Les visiteurs devraient être fort nombreux à visiter les stands des fabricants pour découvrir les dernières nouveautés.
Les visiteurs devraient être fort nombreux à visiter les stands des fabricants pour découvrir les dernières nouveautés. REUTERS/Fabian Bimmer
Texte par : Myriam Berber
4 mn

C'est, ce mardi 6 mars 2012, et pour cinq jours que s'ouvre à Hanovre en Allemagne le Cebit, le plus grand salon d’Europe des nouvelles technologies. Le triomphe des tablettes, l’avènement du cloud computing ou informatique dématérialisée, et l’arrivée en force des équipementiers chinois. Voilà les grandes tendances de cette édition 2012.

Publicité

Est-ce la reprise économique ? Toujours est-il que cette année, le Cebit de Hanovre devrait faire le plein. Les visiteurs devraient être fort nombreux à visiter les stands des fabricants pour découvrir les dernières nouveautés. Les grands noms du secteur seront présents comme Samsung, Panasonic, Toshiba, Sony, IBM, Intel, Microsoft et le géant de l’Internet Google. C’est d’ailleurs Eric Schmidt, le président exécutif du conseil d’administration de Google qui a prononcé, lundi soir, le discours inaugural du salon.

Un secteur de la high-tech en pleine forme qui a beaucoup moins souffert de la crise que l’automobile et la construction. Selon la fédération allemande du secteur, le marché allemand de l'électronique grand public et des télécommunications devrait, cette année, progresser de 1,6% pour atteindre 151 milliards d'euros.

Le cloud computing, un secteur en expansion

4 200 exposants, des milliers d’innovations présentées par les grandes firmes du secteur. Les grandes tendances de cette édition 2012 sont déjà connues : l'heure est à la banalisation des tablettes, à la télévision 3D et à l’avènement du cloud computing (ou informatique dans le nuage). Cette technologie qui permet d’accéder à ses informations sauvegardés en ligne, à partir d’un PC, d’un smartphone ou d’une tablette, présente de nombreux avantages.

Pour les entreprises, cette technologie du cloud évite d’investir dans un système informatique lourd, car le service est payé à l’usage pour un coût d’investissement minime. Un secteur très prometteur, de l’avis des spécialistes, et dont le marché mondial est estimé à 40 milliards de dollars d'ici 2014. Selon une récente étude du cabinet Gartner, 44% des responsables de l'information du secteur financier européen envisagent d’ici les trois prochaines années, d’effectuer près de la moitié de leurs transactions via le cloud. Un marché qui aiguise l’appétit des opérateurs télécoms. Le Cebit 2012 devrait faire le point sur les offres cloud que proposent aujourd’hui les opérateurs de télécoms.

La montée en puissance des constructeurs chinois

Ce salon de Hanovre fera également la part belle aux nouveaux acteurs du secteur. Et parmi eux, la montée en puissance des géants des télécoms chinois comme Huawei et ZTE, numéro quatre mondial, très ambitieux dans tous les domaines, des réseaux, aux infrastructures en passant par les terminaux. Après avoir fabriqué des téléphones pour les autres équipementiers, ils lancent désormais leurs propres produits.

Huawei lance ainsi sa gamme de smartphones baptisés « Ascend ». De son côté, ZTE annonce des téléphones sur le système d’exploitation Android de Google et Windows Phone pour le printemps prochain. Des smartphones très bien équipés mais à des prix plus agressifs que le fameux iPhone d’Apple qui règne sans partage sur le marché. En 2011, Apple a ainsi vendu en 93,1 millions de smartphones contre 91,9 millions à son grand rival Samsung.

Pour en savoir plus :
Le site du Cebit 2012
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.