Accéder au contenu principal
Zone euro

Le déficit public de la zone euro s'améliore

Une amélioration du déficit public de la zone euro a été constatée en 2011. Mais la Grèce demeure parmi les mauvais élèves.
Une amélioration du déficit public de la zone euro a été constatée en 2011. Mais la Grèce demeure parmi les mauvais élèves. JOEL SAGET / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'office européen de statistiques Eurostat a publié ce mardi 24 avril 2012 les chiffres du déficit et de la dette publique pour la période 2008-2011 concernant la zone euro. Le déficit public de la zone s'améliore à 4,1% du Produit intérieur brut en 2011. En revanche, il n'y a pas d'embellie pour l'importance de la dette publique par rapport au PIB puisqu'elle se chiffrait fin 2011 à 87,2%.

Publicité

D'après Eurostat, le déficit public dans la zone euro s'est réduit en 2011. Il s'est établi à 4,1% du Produit intérieur brut (PIB) à la fin du mois de décembre. A titre de comparaison, il était de 6,2% en 2010 et 6,4% en 2009.

Parmi les mauvais élèves de la zone euro, on trouve notamment l'Irlande et la Grèce, deux pays qui ont eu recours à des plans d'aide. Il y a également l'Espagne, le Royaume-Uni et la France. Paris affiche un déficit de 5,2% du PIB en 2011, meilleur que prévu mais loin des 3% exigés par le pacte de stabilité. Les déficits les plus faibles ont été enregistrés en Finlande, au Luxembourg et en Allemagne. La Hongrie, l'Estonie et la Suède se sont même permis d'afficher un excédent public.

Mais c'est la dette publique qui inquiète le plus Eurostat. Elle a augmenté dans la zone euro, passant de 85,3% en 2010 à 87,2% en 2011. Quatorze États membres ont dépassé les 60% prévus par le pacte de stabilité. En tête de ce classement figurent la Grèce, avec 165%, et l'Italie, 120 %. La dette publique de la France a atteint 85,8% du PIB.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.