Economie / Pétrole

Shell se retire des banques européennes

L'essentiel des fonds de Shell reposera désormais outre-Atlantique.
L'essentiel des fonds de Shell reposera désormais outre-Atlantique. AFP/Mychele Daniau

Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a décidé de retirer ses fonds des banques européennes. La raison de cette décision : des risques associés à la crise de la dette en zone euro.

Publicité

Shell ne fait plus confiance aux banques européennes. Ainsi, le groupe pétrolier préfère confier ses 15 milliards de dollars de liquidités aux banques américaines ou les investir en bons du Trésor américain, selon les propos du directeur financier du groupe, Simon Henry, rapportés par le journal britannique The Times.

Le groupe basé à La Haye est, certes, contraint de garder des liquidités en Europe pour y financer ses opérations, mais l'essentiel de ses fonds reposera désormais outre-Atlantique pour éviter les risques liés à la zone euro.

Cette décision n'est pas sans rappeler celle de Siemens. En septembre dernier, en pleine crise de la zone euro, l'industriel allemand avait retiré un demi-milliard d'euros en liquidités déposé à la Société générale pour le transférer auprès de la Banque centrale européenne.

Après Shell, d'autres grandes entreprises commenceront-elles à se retirer des banques européennes? C'est une question que l'on se pose ici et là. Les grands groupes voudront sans doute réduire leur dépendance vis-à-vis des établissements touchés par la crise financière.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail