France / Economie

France : le nouveau patron de Carrefour déclare «la chasse au gaspillage»

Le PDG de Carrefour Georges Plassat, à Paris, le 30 août 2012.
Le PDG de Carrefour Georges Plassat, à Paris, le 30 août 2012. REUTERS/Charles Platiau

Carrefour présentait ce jeudi matin 30 août ses résultats semestriels. L'occasion pour Georges Plassat, le PDG du groupe, de rappeler les grandes lignes de sa stratégie. La perte nette du groupe a été fortement réduite au premier semestre, grâce à une croissance des ventes en Amérique latine. Alors qu'en France, où Carrefour reste le premier employeur privé, le groupe a annoncé mercredi un plan de départs volontaires de 500 à 600 postes administratifs. Objectif : redresser la rentabilité.

Publicité

La chasse au gaspi est ouverte. Georges Plassat, le PDG de Carrefour, veut rompre avec la stratégie de son prédécesseur Lars Olofsson.

La maîtrise des coûts sera au cœur de la stratégie du groupe mais Georges Plassat assure qu'aucune suppression de postes ne viendra s'ajouter au plan de départs volontaires annoncé mercredi. Pas question non plus d'abandonner les secteurs non-alimentaires malgré leur impact négatif sur le chiffre d'affaire hexagonal, en baisse de 0,5%.

Carrefour continue de miser sur certains pays émergents, la Chine, le Brésil, pour compenser une conjoncture difficile en Europe, particulièrement en Espagne et en Grèce.

Georges Plassat a également rappelé la nécessité du désendettement pour pouvoir investir. Le PDG du groupe souhaite que Carrefour redevienne le meilleur dans les produits frais et retrouve le sens du client. « Nous sommes des marchands », a-t-il affirmé. Georges Plassat se donne trois ans pour remettre Carrefour sur les rails.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail