Espagne

Espagne : crise ouverte entre Madrid et la Catalogne sur la question de l'autonomie budgétaire

Le président de la Catalogne Artur Mas (G) a rencontré le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy. Madrid, le 20 septembre 2012.
Le président de la Catalogne Artur Mas (G) a rencontré le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy. Madrid, le 20 septembre 2012. REUTERS/Andrea Comas
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le président de la Catalogne Artur Mas a accusé l'Espagne d'avoir « raté une opportunité historique » en refusant de négocier sur une autonomie budgétaire pour sa région, désormais en crise ouverte avec Madrid sur fond de poussée indépendantiste. Le dirigeant nationaliste, à la tête de cette puissante région du nord-est de l'Espagne, a rencontré ce jeudi 20 septembre, à Madrid, le chef du gouvernement Mariano Rajoy, espérant arracher un accord sur un « pacte budgétaire » qui élargirait l'autonomie dont bénéficie déjà la Catalogne. En vain.

Publicité

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

« La Catalogne se sent être une nation à part entière et cette réalité, personne ne va la changer en nous faisant peur ». Ces propos d’Artus Mas, le chef nationaliste de la Catalogne, sont sans appel.

C’est un dialogue de sourds total entre Madrid et Barcelone. Barcelone qui souhaite pouvoir gérer tous les impôts et en reverser seulement une petite partie au pouvoir central, ce qui lui donnerait 16 milliards d’euros de plus par an.

Sans surprise, le chef du gouvernement à Madrid, Mariano Rajoy, s’y oppose de toutes ses forces. Pas question d’aborder ce genre de question surtout entre deux crises, a-t-il dit, où il faut être plus unis et solidaires que jamais.

Artur Mas, lui, pense exactement l’inverse. Sa région est fatiguée d’apporter à l’Espagne plus qu’elle ne reçoit, a-t-il dit. Il appelle cela le déficit fiscal, l’injustice fiscale, et les trois quarts des Catalans le soutiennent.

L’issue de cette crise, personne ne la voit sauf avec de très probables législatives anticipées en Catalogne d’ici la fin de l’année où Artur Mas jouera sûrement le tout pour le tout : sans entente possible avec Madrid, il faut aller vers l’indépendance.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail