Economie / Davos 2013

François Hollande, grand absent de Davos 2013

Forum économique mondial de Davos, le 24 janvier 2013.
Forum économique mondial de Davos, le 24 janvier 2013. REUTERS/Pascal Lauener
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Forum économique mondiale poursuit ses travaux à Davos. Alors que Mario Monti, David Cameron et Angela Merkel, ont fait le déplacement, François Hollande a décidé pour sa part de ne pas se rendre dans les Alpes suisses. C'est le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, qui représentera la France.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Davos

Les gouvernements français, droite et gauche confondus, n'ont jamais été vraiment très à l'aise avec ce que véhicule Davos, longtemps considéré comme le temple du libéralisme économique.

Il aura fallu la crise financière pour qu'un président français, en l'occurence Nicolas Sarkozy, participe pour la première fois en 2010 au Forum économique mondial. Son discours qui fustigeait les dérives de la finance mondialisée avait à l'époque été fraichement accueilli.

François Hollande a lui choisi de bouder l'événement. Il est vrai que durant la campagne électorale, il s'était présenté comme l'ennemi de la finance. Sa présence à Davos aurait parue étrange aux côtés d'un David Cameron dont c'est le septième déplacement et d'une Angela Merkel qui depuis son élection en 2005 n'a manqué aucun rendez-vous.

C'est donc Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie, qui représentera la France. Une visite éclair de quelques heures. Il s'exprimera notamment sur les conséquences de l'afflux de liquidités générés par les banques centrales pour lutter contre la crise. Il rencontrera également des chefs d'entreprises français. On se demande bien pourquoi. Il avait déjeuné avec eux à Paris en prévision de ce déplacement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail