Commerce mondial

OMC: l'Inde sur le point de faire capoter le compromis concocté à Bali

Le ministre indien du Commerce Anand Sharma à la 9e conférence de l'OMC à Bali, le 4 décembre 2013.
Le ministre indien du Commerce Anand Sharma à la 9e conférence de l'OMC à Bali, le 4 décembre 2013. REUTERS/Edgar Su
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un accord entre pays riches et en développement s'éloigne, à Bali. Le gouvernement indien est intransigeant : il veut accroître ses subventions aux produits agricoles et rejette le compromis de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Publicité

Il aura suffi de trois minutes au ministre indien du Commerce pour confirmer les craintes des participants quant à l'issue de la réunion ministérielle de l'OMC à Bali : New Delhi demande de pouvoir accroître ses subventions aux produits agricoles afin d'aider les agriculteurs et nourrir à bas prix les plus pauvres.

→ A (RE)LIRE: l'OMC joue sa légitimité à Bali

Mais la « sécurité alimentaire », prônée par l'Inde et 46 pays en développement, est considérée par l'OMC comme une subvention faussant la concurrence et, donc, comme une forme de dumping.

Tentative de médiation des Etats-Unis

Pour faciliter un accord, les Etats-Unis ont proposé une clause de paix de quatre ans, consistant à ne pas appliquer de sanction aux pays qui dépassent le plafond de subventions pour un programme de sécurité alimentaire. Le temps de trouver une solution durable.

En rejettant ce compromis, New Delhi rend improbable la conclusion d'un accord final. Les discussions de Bali tentent de relancer les négociations sur la réduction des barrières commerciales dans les échanges mondiaux. Négociations lancées en 2001 à Doha, et paralysées depuis 12 ans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail