Accéder au contenu principal

Pour Aurélie Filippetti, le Medef veut «tuer» la culture

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a défendu dimanche le système d'indemnisation chômage des intermittents du spectacle dont le coût est régulièrement critiqué accusant le Medef de vouloir tuer la culture.
La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, a défendu dimanche le système d'indemnisation chômage des intermittents du spectacle dont le coût est régulièrement critiqué accusant le Medef de vouloir tuer la culture. REUTERS/Charles Platiau
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti estime, dans un entretien accordé au quotidien Le Parisien, que l'organisation patronale le Medef veut « tuer la culture » en s'en prenant au régime d'indemnisation chômage des intermittents du spectacle, dans le cadre de la renégociation de l'assurance-chômage. Elle défend au contraire l'apport de la culture à l'économie de la France.

Publicité

Pour Aurélie Filippetti, la culture cela ne coûte pas, cela rapporte. Le secteur de la culture représente, souligne-t-elle 3,2% du PIB, soit près de 59 milliards d'euros de valeur ajoutée. Un euro investi dans un festival ou un établissement culturel, c'est 4 à dix euros de retombées économiques pour les collectivités locales. Et c'est pourquoi la France a besoin des intermittents du spectacle. D'ailleurs, ajoute Aurélie Filippetti dans l'interview accordée au Parisien, le déficit de ce régime particulier d'indemnisation du chômage n'est pas de 1 milliard d'euros mais trois fois moins, selon une mission parlementaire.

« Bouc émissaire »

Le Medef aurait trouvé dans cette catégorie plus précaire que les autres, un « bouc émissaire » commode, car selon la ministre de la Culture, le patronat est incapable de s'engager sur les contreparties au pacte de responsabilité en cours de négociation. Face à cette attitude qu'elle juge agressive et scandaleuse, Aurélie Filippetti conseille au Medef d'examiner les propositions de réformes faites par les employeurs des entreprises de spectacle.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.