Accéder au contenu principal
France / Industrie

La «nouvelle France industrielle» en marche

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, en décembre 2012.
Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, en décembre 2012. REUTERS/TF1 Television/Handout
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Le gouvernement présentait, ce vendredi 14 mars, cinq projets qui rentrent le cadre du plan de réindustrialisation de la France. Objectif : relancer l’emploi et la compétitivité. Ces cinq projets ont vocation à être mis sur le marché d’ici 2020. De la voiture à basse consommation jusqu'aux piles à hydrogène, tous concernent la «mobilité décarbonée».

Publicité

Promis ! Ce n’est pas du gadget, mais c’est du concret. La future voiture française va consommer 2 litres aux 100 km soit un aller-retour Paris-Marseille avec un plein.

« C’est une vraie voiture, c'est-à-dire cinq places avec un coffre et c’est une voiture qui devrait apparaître aux environs de 2020, explique Gilles Le Borgne, l'un des chefs de ce projet. Le but ce n’est pas de faire un objet exotique qui ne serait pas accessible. C’est réellement un objet aux alentours de 15 000 euros comme vous pouvez trouver une 208, une Clio aujourd’hui. »

Le gouvernement veut aussi mettre en œuvre un réseau de bornes électriques pour recharger les voitures et favoriser les nouvelles générations de batteries, notamment les piles à hydrogène. Parmi les autres plans figure l'avion à motorisation hybride qui doit ouvrir un nouveau marché dans le monde. Un prototype de quatre places est prévu pour être commercialisé dans quatre ou cinq ans.

« L’idée, c’est de dire on peut faire dans le futur un avion hybride, un peu comme les voitures hybrides qui puisse être de l’ordre de 80 à 90 passagers, se réjouit Jean Botti, chef de projet. Et c’est déjà beaucoup ! Nous, on a la prétention de venir avec une nouvelle technologie et d’être capables d’accroitre nos parts de marché dans un marché qu’on n’a pas ».

Enfin, le plan français de satellite à propulsion électrique devrait permettre un gain de compétitivité aux entreprises européennes en réduisant drastiquement le poids du carburant embarqué.

Les 5 plans concernent essentiellement l’électromobilité. Ce sont des actions très concrètes qui relèvent de projets technologiques, des prototypes. […] Il s’agit d’être leader sur les marchés mondiaux et donc de créer des nouvelles usines en France, des nouvelles lignes de production en France, des nouveaux emplois en France, bref c’est la nouvelle France industrielle.

Arnaud Montebourg

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.