Portugal

Le Portugal va sortir de l'aide internationale

La ministre des Finances portugaise Maria Luis Albuquerque, le 2 mai à Lisbonne.
La ministre des Finances portugaise Maria Luis Albuquerque, le 2 mai à Lisbonne. REUTERS/Rafael Marchante
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Portugal sortira de l'aide internationale le 17 mai prochain. Lisbonne a passé avec succès le dernier examen de ses comptes par la troïka, ses créanciers – le FMI, l'Union européenne et la Banque centrale européenne. Après l'Irlande, le Portugal est le deuxième pays à s'affranchir de son plan d'aide international.

Publicité

Au bord du gouffre en 2011, le Portugal disposait dans ses caisses seulement 300 millions d'euros, pas assez pour pouvoir payer ses fonctionnaires jusqu'à la fin de l'année. Le 6 avril 2011, le Premier ministre José Socrates s’était finalement résigné à demander l'aide financière internationale, comme la Grèce et l’Irlande avant lui. En mai, les bailleurs de fonds avaient décidé la mise en place d'un plan d'aide de 78 milliards d'euros.

Les experts de la Troïka, présents au Portugal depuis deux semaines, ont terminé ce vendredi l'audit des finances du pays. C'était la douzième et dernière mission. Elle s'est avérée positive. En délivrant un satisfecit au Portugal, la troïka ouvre la voie au déboursement d'un dernier chèque de 2,6 milliards d'euros. Après 36 mois de rigueur et d'importants sacrifices, le Portugal retrouvera le 17 mai son entière souveraineté.

Si c'est un soulagement de voir la fin des contrôles internationaux, ce n'est pas pour autant la fin de l'austérité. Même si le gouvernement a assoupli ses décisions concernant les retraités et les fonctionnaires, sa stratégie budgétaire, qui court jusqu'à 2018, comporte encore des mesures de rigueur.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail