Accéder au contenu principal
ZONE EURO

Zone euro: chômage stable en juillet, mais la déflation se précise

L'inflation a ralenti en août dans la zone euro, à seulement 0,3%. La menace d'une spirale déflationniste se précise.
L'inflation a ralenti en août dans la zone euro, à seulement 0,3%. La menace d'une spirale déflationniste se précise. REUTERS/Ralph Orlowski
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Le chômage est resté stable en juillet dans les 18 pays membres de la zone euro, retrouvant le niveau de septembre 2012. Mais, signe inquiétant, l'inflation a encore reculé au mois d'août, laissant craindre, plus que jamais, l'entrée de l'Europe dans la déflation. Cette dernière ne ferait qu'aggraver la situation de l'emploi sur le continent.

Publicité

En juillet, on comptait 18,4 millions de chômeurs dans la zone euro, dont plus de 3 millions de jeunes, soit 11,5 % de la population active. C'est mieux qu'il y a un an, quand le chômage atteignait près de 12%.

L'Allemagne et l'Autriche restent les pays les moins touchés par le chômage, avec moins de 5% de demandeurs d'emploi. En Grèce et en Espagne, bien que la situation de l'emploi se soit améliorée depuis un an, les taux restent encore très élevés, à respectivement 27 et 24,5%. La France reste stable à 10,3%. Mais en Finlande et en Italie, l'emploi a encore reculé par rapport à juillet 2013.

La reprise se fait attendre en zone euro. La hausse des prix n'est que de 0,3% en août, en raison de la baisse des prix de l'alimentation et de l'énergie. A ce rythme, la zone euro pourrait rapidement entrer dans une spirale déflationniste. La baisse des prix entraînerait la diminution de la production qui provoquerait à son tour baisse des salaires et augmentation du chômage.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.