Union européenne

Un nouvel organe pour surveiller les banques de la zone euro

Cette organe de surveillance a pour mission de surveiller les 120 plus grandes banques de la zone euro.
Cette organe de surveillance a pour mission de surveiller les 120 plus grandes banques de la zone euro. REUTERS/Ralph Orlowski

La Banque centrale européenne devient ce mardi le superviseur bancaire unique en zone euro. Les plus grandes banques des 18 pays de la zone feront donc l'objet d'une surveillance afin d'éviter que les errements de l'une d'entre elles aient des conséquences sur l'ensemble du système, comme cela a été le cas lors de la crise de 2008.

Publicité

L'organe de supervision des banques créé par la BCE, installé lui aussi à Francfort, prend le nom de SSM (Single supervision mechanism). Il a pour mission de surveiller les 120 plus grandes banques de la zone euro qui représentent, à elles seules, 80% des actifs bancaires de la zone. La Française Danièle Nouy en assure la présidence.

Cette structure de contrôle est le premier pas vers l'instauration d'une véritable union bancaire en Europe. La deuxième étape, après l'organe de supervision, sera franchie avec la mise en place d'un mécanisme commun de résolution des crises bancaires. La troisième devrait être la création d'un système unifié de protection des dépôts.

L'objectif de toute cette ingénierie financière est le retour de la confiance des investisseurs dans les banques européennes. Et surtout, d'éviter que ne se reproduise le cauchemar de la crise de 2008 quand le naufrage de quelques banques a entraîné par un effet de domino la déstabilisation du secteur financier tout entier, de l'économie mondiale et de nombreux Etats.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail