Accéder au contenu principal
UE/Allemagne

UE: Schäuble pour un droit de veto sur les budgets nationaux

Wolfgang Schäuble et Michel Sapin, le ministre français des Finances, en avril 2014 à Berlín.
Wolfgang Schäuble et Michel Sapin, le ministre français des Finances, en avril 2014 à Berlín. Reuters
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a plaidé dans un entretien publié lundi 24 novembre pour un droit de veto de Bruxelles sur les budgets nationaux. Derrière ce principe, la France est implicitement ciblée.

Publicité

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Officiellement, Berlin le répète, c’est à Bruxelles de trancher sur le budget français. Mais cette logique juridique imparable a ses limites politiques. Car l’Allemagne s’impatiente et s’inquiète. Elle s’impatiente car elle estime que les engagements pris doivent être respectés et qu’il en va de la crédibilité de l’Union européenne. Sans citer la France, les responsables allemands, la chancelière Merkel et son ministre des Finances Wolfgang Schäuble le répètent régulièrement. Ce dernier a proposé lundi que Bruxelles dispose d’un droit de veto sur les budgets nationaux ne respectant pas les critères de stabilité.

D’autres attaquent de front Paris comme le commissaire européen, l’Allemand Günther Oettinger, un proche d’Angela Merkel, qui déclarait en fin de semaine qu’il fallait traiter « avec rigueur une France déficitaire récidiviste ». A gauche aussi, le vice-chancelier, le social-démocrate Sigmar Gabriel, s’impatiente et demande plus de réformes à la France. Et à l’impatience s’ajoute l’inquiétude. L’Allemagne a besoin d’une France forte pour avoir un partenaire digne de ce nom et faire avancer l’Europe.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.