Accéder au contenu principal

Les Etats-Unis infligent une amende record au groupe français Alstom

Le siège d'Alstom à Levallois-Perret, en banlieue parisienne.
Le siège d'Alstom à Levallois-Perret, en banlieue parisienne. REUTERS/Philippe Wojazer
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Les autorités américaines ont infligé une amende de 772,29 millions de dollars soit 637 millions d'euros à Alstom. Le géant français de l'industrie a finalement plaidé coupable pour des faits de corruption dans plusieurs pays et notamment en Indonésie.

Publicité

Le groupe Alstom a reconnu que certains de ses responsables et employés avaient versé des pots-de-vin à des officiels en Indonésie, mais aussi en Egypte, en Arabie saoudite, aux Bahamas et à Taïwan. Au total, Alstom aurait versé pour plus de 60 millions d'euros de dessous de table.

Ces pratiques ont permis à Alstom de remporter des marchés juteux comme celui d'une centrale électrique en Indonésie en 2003 pour 306 millions d'euros.

L'enquête ouverte par le département de la Justice américain en 2010 vise des filiales américaines du groupe, et il était urgent de trouver un arrangement au moment de la cession du pôle énergie d'Alstom au géant américain General Electric. L'accord précise d'ailleurs que l'amende devra entièrement être prise en charge par le groupe français.

La note, salée, s'élève à 637 millions d'euros, du jamais vu dans le cadre de la loi américaine sur les pratiques de corruption à l'étranger. Une publicité dont aurait pu se passer le PDG d'Alstom Patrick Kron qui a déclaré à plusieurs reprises qu'il allait faire de la lutte anti-corruption une priorité.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.