Accéder au contenu principal
Russie / Economie

Face à la chute du rouble, Moscou se serre la ceinture

Depuis début 2014, la devise russe a perdu 36% de sa valeur face à l’euro
Depuis début 2014, la devise russe a perdu 36% de sa valeur face à l’euro REUTERS/Ilya Naymushin
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'économie russe n'est plus à l'abri d'un recul brutal en 2015 selon le ministre des Finances. L'heure est aux économies budgétaires.

Publicité

Avec le recul de la devise russe par rapport au dollar et à l'euro, et si la chute des cours du pétrole perdure, le produit intérieur brut (PIB) russe pourrait bien connaitre un recul de 4% l'an prochain, selon les prévisions du ministre des Finances Anton Silouanov. Le déficit budgétaire atteindrait 3% dans la perspective d'un baril de pétrole à 60 dollars et d'1 dollar pour 51 roubles, c'est-à-dire les nouvelles prévisions du gouvernement russe.

Dans ces conditions, les dépenses déjà inscrites au budget pour 2015 vont être revues à la baisse de 10%. Mais on sait déjà que cela ne suffira pas pour redresser la barre et d'autres mesures d'économies sont à l'étude. Le ministre des Finances  voit d'un mauvais œil le niveau de dépenses prévu en faveur de la Défense qu'il juge trop élevé. C'est pourtant un secteur dans lequel le président Vladimir Poutine a décidé d'investir massivement. Pour tenter d'enrayer la chute du rouble, la Banque centrale a augmenté ses taux d'intérêts mais cela risque de freiner encore l'activité économique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.