Bourse

Le CAC 40 renoue avec les profits

Les profits de 2014 se rapprochent de ceux de 2011, qui étaient de 73 milliards d’euros. De quoi redonner de l'espoir aux sociétés.
Les profits de 2014 se rapprochent de ceux de 2011, qui étaient de 73 milliards d’euros. De quoi redonner de l'espoir aux sociétés. REUTERS/Lisi Niesner

Les sociétés françaises cotées en bourse retrouvent des couleurs. Leurs bénéfices ont progressé de 33 % en 2014. C'est ce que révèle une étude réalisée pour Le Monde par PwCs.

Publicité

Les entreprises du CAC 40 tournent la page de la morosité. Après trois années de recul, leurs profits bondissent d'un tiers en 2014 et atteignent 62,435 milliards d'euros. C’est nettement mieux qu’en 2013 où ils étaient à 47 milliards d'euros, proche du niveau de 2009, le plus bas depuis la crise financière.

Les profits de 2014 se rapprochent de ceux de 2011, qui étaient de 73 milliards d’euros. De quoi redonner de l'espoir aux sociétés. Mais les analystes restent prudents, car si le malade va un peu mieux, il n’est pas encore guéri. Et pour le moment aucun secteur ne se démarque réellement.

Plusieurs facteurs expliquent cette progression : la réduction des coûts, la poursuite des économies, la baisse des taux intérêts, la baisse du pétrole et celle de l'euro.

Les actionnaires, eux, peuvent sourire. La majorité des sociétés vont distribuer des dividendes en hausse. Une hausse allant de 6 à 15 %. Seule GDF Suez versera un dividende en baisse. Autre satisfaction, chez PSA Peugeot Citroën cette fois. Le constructeur automobile va faire son retour dans l'indice CAC 40 en lieu et place du spécialiste français de la sécurité numérique Gemalto

Ainsi la confiance revient peu à peu. Pour preuve, les entreprises publient à nouveau des perspectives, chose qu'elles ne faisaient plus depuis trois ans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail