UE / Grèce

Aide de l'UE: Berlin et Athènes s’affrontent par médias interposés

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schauble, le 9 mars 2015, à  Bruxelles.
Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schauble, le 9 mars 2015, à Bruxelles. AFP PHOTO/EMMANUEL DUNAND

Les échanges peu amènes entre l'Allemagne et la Grèce se poursuivent dans le cadre des discussions sur l'aide européenne à Athènes. Une petite querelle qui se déroule bien souvent par le biais d'interview dans les médias.

Publicité

Devenu la bête noire des Grecs pour son intransigeance, le ministre allemand des Finances Wolfgang Schauble répète, dans une interview à un quotidien autrichien, que les Grecs ne doivent s'en prendre qu'à eux-mêmes de la crise qui les touche, et pas à Bruxelles ni à l'Allemagne, pour avoir vécu longtemps au-dessus de leurs moyens.

C'est Schauble qui envenime les relations entre l'Allemagne et la Grèce, réplique Panos kammenos, le ministre grec de la Défense dans un journal allemand. C'est une guerre psychologique qu'il accuse le ministre allemand de mener contre son pays. Et il rappelle que des cadres du groupe allemand Siemens sont actuellement poursuivis en Grèce pour corruption.

Panos Kammeros met également en garde contre le danger de sortie de la Grèce de la zone euro, un spectre régulièrement agité par l'Allemagne. Si la Grèce explose, dit-il, l'Espagne et l'Italie seront les prochaines. Et puis, au bout du compte, l'Allemagne.

Il y a quelques jours Athènes a exaspéré Berlin en menaçant de saisir des biens immobiliers allemands en compensation des crimes de la Seconde Guerre mondiale.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail