Télécommunications

Fusion Nokia-Alcatel-Lucent: le nouveau géant des télécommunications?

AFP PHOTO ERIC PIERMONT
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un nouveau géant des télécommunications voit le jour : le Finlandais Nokia rachète le Français Alcatel Lucent. Le nouveau groupe assure que les emplois seront préservés.

Publicité

S'en est fini d'Alcatel-Lucent : la nouvelle entité s'appellera Nokia Corporation et aura son siège en Finlande tout en conservant une forte présence dans l'hexagone. Le Français Alcatel revient de très loin car le groupe était au bord de la faillite en 2013 après sa fusion avec l'Américain Lucent.

Les négociations avec Nokia durent depuis de longs mois et cette fusion permettra de faire face à la concurrence mondiale. Avec un chiffre d'affaires prévu de 25 milliards d'euros,
le nouveau poids lourd des télécoms se placera au même niveau que l'Européen Ericsson et que le Chinois Huawei qui se partagent actuellement le marché.

Sauvegarder les emplois

Les efforts seront portés sur la recherche et le développement et le futur groupe vise 900 millions d'euros d'économie de coût d'ici 2019. Le rachat d'Alcatel s'effectue sous la forme d'une offre publique d'achats en actions qui seront détenus en majorité par les actionnaires de Nokia.

François Hollande a reçu hier les dirigeants des deux entreprises à l'Elysée, avec en ligne de mire, la sauvegarde des emplois : il n'y aura pas de suppressions de postes supplémentaires par rapport à la restructuration déjà en cours annonce le groupe ce mercredi matin. 8000 salariés d'Alcatel sont employés en France.

L'accord nécessite encore le feu vert des autorités de la concurrence en Europe, en Chine, aux Etats-Unis.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail