Royaume-Uni

Royaume-Uni: la perspective d’un référendum sur l’UE inquiète S&P

Le Premier ministre britannique David Cameron a promis un référendum sur l'appartenance à l'Union européenne d'ici fin 2017.
Le Premier ministre britannique David Cameron a promis un référendum sur l'appartenance à l'Union européenne d'ici fin 2017. AFP PHOTO / THIERRY CHARLIER
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'agence de notation Standard et Poor's a abaissé à « négative » la perspective de la dette du Royaume-Uni, jugeant que le référendum sur l'appartenance à l'Union européenne présente des risques pour la finance britannique.

Publicité

Le Royaume-Uni conserve sa note triple A pour Standard et Poor’s. Mais la perspective est abaissée à « négative », ce qui signifie que l'agence de notation se réserve le droit de dégrader la note dans les deux ans à venir. La promesse du gouvernement Cameron d'un référendum sur l'appartenance à l'Union européenne d’ici la fin 2017 inquiète les marchés financiers.

Une inquiétude dont Standard et Poor’s se fait le reflet. L'agence redoute l'irruption de la politique politicienne dans le débat et estime qu'il y a un risque pour la croissance des services financiers, des secteurs exportateurs et pour l'économie en général. Prenant clairement position, Standard et Poor’s explique que le Royaume-Uni a pu grâce à l'Union européenne attirer flux de capitaux à bon marché et main-d'œuvre qualifiée. Elle ajoute que l'immigration a soutenu l'économie et le budget.

Pour l'agence Fitch, c’est l'incertitude jusqu'au référendum qui va nuire à la croissance. C'est aussi ce que craint le patronat britannique. Par ailleurs, si le non l'emportait la sortie négociée de l'Union européenne serait un processus long et compliqué.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail