Economie

Premier forum fiscal en Afrique

La Zambie accueille la première conférence africaine sur la fiscalité.
La Zambie accueille la première conférence africaine sur la fiscalité. Getty/ Steven Puetzer

La Zambie accueille les 18 et 19 juin la première conférence africaine sur la fiscalité. Organisée par le Bureau international de documentation fiscale (IBFD) à Livingstone, elle réunit des experts gouvernementaux, y compris les représentants des administrations fiscales de plusieurs pays africains, des acteurs économiques et des ONG sur les tendances actuelles de la fiscalité internationale. Le thème principal concerne « l'érosion de la base d'imposition et le transfert des bénéfices », autrement dit, les stratégies déployées par les sociétés multinationales pour faire « disparaître » leurs bénéfices et les transférer dans des pays à fiscalité privilégiée.

Publicité

L'érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices représentent un énorme manque à gagner pour les Etats. Dans ce sens, en 2013, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) publiait un premier rapport sur ces phénomènes mondiaux d'évasion fiscale, ainsi qu’un plan d’action qui couvre 15 axes de changement organisés autour de trois grands piliers, que sont la cohérence de l’impôt sur les sociétés au niveau mondial, une harmonie entre les règles d’imposition et de la substance, la transparence.

« Si ces pratiques nocives sont légales, c'est donc qu'il faut changer les textes de loi », estime Ridha Hamzaoui du département Afrique-Moyen Orient du Bureau international de documentation fiscale (IBFD).

Le Cameroun est un des pays qui a souffert de cette éthique-là. Et dans la loi de finances 2014, il a élargi le domaine d'application de l'impôt sur la plus-value. L'OCDE, mais aussi d'autres organisations, ont commencé à faire ces travaux-là afin de changer les règles.

Ridha Hamzaoui

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail