France

Fraude fiscale et sociale en France: 20 milliards d'euros récupérés

Un employé de la Banque cantonale de Zürich (ZKB), dans la salle des coffres. 2 milliards d'euros détenus illégalement à l'étranger ont pu être rappatriés en 2014.
Un employé de la Banque cantonale de Zürich (ZKB), dans la salle des coffres. 2 milliards d'euros détenus illégalement à l'étranger ont pu être rappatriés en 2014. REUTERS/Christian Hartmann/Files
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En France, la lutte contre la fraude fiscale et sociale a permis à Bercy de rentrer plus de 20 milliards d'euros dans ses caisses en 2014.

Publicité

Entre les contrôles, les redressements et les pénalités infligées, l'administration fiscale a pu récupérer l'an dernier 19,3 milliards d'euros qui avaient échappé aux caisses de l'Etat. C'est 7 % de plus qu'en 2013.

Selon Bercy, près de 2 milliards d'euros de cette somme proviennent de comptes bancaires non déclarés à l'étranger. Il y a deux ans en effet, une procédure spéciale a été mise en place pour permettre aux contribuables qui ne l'avaient pas encore fait de déclarer leurs comptes à l'étranger. L'administration a reçu ainsi quelque 40 000 dossiers et espère par ce biais récupérer 2,7 milliards d'euros cette année.

Contrôles renforcés

Concernant la fraude sociale, les redressements opérés par la sécurité sociale ont augmenté d'un tiers en un an et s'élèvent à 851 millions d'euros. Il s'agit de fraudes aux cotisations, au travail illégal ou aux prestations. Non qu'il y ait eu d'avantage de fraudes, mais les contrôles ont été renforcés, et sont plus efficaces.

La fraude redressée par Pôle emploi a également progressé de 36 % en un an, pour s'établir à près de 80 millions d'euros. La douane, enfin, a récupéré un peu plus de 356 millions d'euros, notamment en interceptant plusieurs centaines de tonnes de tabac de contrebande.

 → À (RE)LIRE : Un office central français pour mieux lutter contre la fraude fiscale

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail